Jours 235 à 240 (30 mars au 04 avril) – Les Maldives

Lorsque nous avons organisé notre voyage, nous nous sommes dit: »On ne passe pas loin des Maldives, ce serait dommage de ne pas y aller. » On ne se voyait pas venir y passer une semaine dans le cadre de vacances classiques. Nous avions quelques idées préconçues sur les Maldives, sur le fait que ce soit surfait et loin de la vision idyllique diffusée ! Nous allons très vite changer d’avis !!!…

Après avoir passé la journée du 28 mars à Sydney pour notre plus grand plaisir de retrouver cette ville, nous prenons l’avion direction Singapour (8h de trajet) et y arrivons vers 3h du matin (heure locale – 3h de décalage avec Sydney). En une heure, nous rentrerons à Singapour pour récupérer nos bagages puis devrons repasser la douane pour accéder à notre hôtel de transit. On est content, nous avons le tampon de Singapour sur nos passeports mais nous aurions pu optimiser l’organisation si nous avions su où se situait l’hôtel de transit, c’est à dire dans la zone d’embarquement. A 18h20, nous embarquons pour Malé, capitale des Maldives. Nous arrivons vers 19h45 (heure locale – 3 h de décalage avec Singapour) et nous nous dirigeons vers notre hôtel « le Ripple Beach ». Après une courte nuit (lever 5h45), nous découvrons une ville en chantier et nous dirigeons vers la zone d’embarquement des hydravions.Là commence le charme des Maldives !!!

Les Maldives sont composés de 1190 îlots regroupés en 27 atolls couvrant une superficie de 90 000 km².  La population est de 400 000 habitants de confession musulmane et appliquant les règles strictes de l’Islam. Du fait du développement du tourisme, le PIB par habitant est le plus élevé de l’Asie du Sud Est. Il est bien évident que la vie sur les îles hôtels ne représente pas le quotidien des Maldiviens. Nous nous sommes aussi interrogés sur les conséquences écologiques d’un tel développement en voyant notamment le nombre impressionnant de coraux morts et les déchetteries à ciel ouvert à Malé. Cependant, des efforts semblent entrepris par le gouvernement…

Nous attendrons dans un magnifique salon en dégustant notre petit déjeuner. Il est ensuite l’heure d’embarquer. Nous sommes une dizaine de personnes dans l’hydravion, direction notre îlot « Vilu reef ».(Ilot de 1 km sur 200 mètres) La vue sur les nombreux atolls est splendide !!!

Après 40 minutes de vol, nous débarquons sur un ponton où un bateau vient nous chercher. Sur l’île hôtel, le sens de l’accueil va jusqu’à nous accueillir par du personnel parlant le français. Nous nous rendrons compte tout au long de notre séjour de la très grande qualité du service proposé ! C’est vraiment exceptionnel !

Nous logerons dans deux très belles villas côte à côte face à l’océan. Nous allons nous laisser vivre et profiter des joies de la piscine, du snokelling, du badmington et du ping pong, des balades autour de l’atoll et de la qualité de la restauration . Simon a pu reprendre ses marques en planche à voile dans une cadre idyllique dans une eau à au moins 32°C. Maxime sera le gagnant d’une course de bernards l’hermites ! Nous rencontrerons même quelques animaux de notre connaissance : Raies et chauves-souris ainsi que de très jolis poissons (et même une murène !)

En un mot : PARADISIAQUE !!!

Un grand coup de coeur pour tous les cinq et une envie d’y revenir dans quelques années, si nous le pouvons !

 

 

 

 

 

Jours 219 à 224 (14 au 19 mars) – Adelaïde

Après une attente interminnnnnable à l’aéroport de Cairns avant de prendre notre vol, (pas trop quand même, juste un peu plus de 4h de retard), nous embarquons dans l’après midi pour Adelaïde. Arrivée vers 19h. Nous prenons la direction de notre logement et surprise à l’arrivée, pas de numéro « 16 » dans la rue ….. petite frayeur … il y avait en fait deux avenues du même nom dans la ville ! Nous arrivons donc à bon port vers 20h30 et découvrons  une jolie petite maison (dans la prairie !!) en centre ville.

Pendant cette semaine, nous profiterons de la plage de Glenelg, petite station balnéaire à 10 minutes d’Adélaïde ainsi que du centre ville d’Adélaïde : Chinatown, Central Market, balade le long de la rivière Torrens, shopping sur le Rundle Mall … Adélaïde est une ville agréable entourée d’espaces verts.

Deux moments forts de notre semaine :

  • Le 15 mars, nous avons visité le Cleland Conservation Park où nous avons approché Koalas et Kangourous ainsi que d’autres animaux d’Australie : Emeus, rongeurs, pélicans, perruches … Nous avons eu grand plaisir à caresser les kangourous, très doux, et  à observer les koalas qui ne sont pas très vigoureux. Un bon moment en famille ! Le midi nous avons pique niqué au Mont Lofty (727 m) et bénéficié d’une belle vue sur la ville.
  • Le 16 mars, nous avons assisté un spectacle d’hypnose. Ce spectacle s’intégrait dans « l’ Adelaide Fringe Festival » qui propose pendant un mois une multitude de spectacles sur 3 lieux dédiés en plein air. Le spectacle d’hypnose était aussi impressionnant que déroutant (voir les personnes hypnotisées obéir aux directives de l’hypnotiseur sans aucune emprise !). Toute la famille a bien ri ! Nous avons ensuite eu plaisir à déambuler dans les jardins du festival où règne une atmosphère particulièrement conviviale !

Le 19 mars au matin, impatients, nous partons pour embarquer dans le Ghan, train mythique trans continental, qui doit nous permettre de rejoindre Alice Springs, dans le centre de l’Australie. Mais cela est une autre aventure …

Jours 203 à 209 (26 février au 04 mars) – Sydney (Suite)

Le 26 février, balade à pied le long de la côte entre Coogee Beach et Bondi Beach.

Le lendemain, nous prenons la direction des « Blue Mountains », célèbres notamment pour une couleur bleutée dûe à l’huile des eucalyptus qui s’évapore.(Pour notre part, nous avons aperçu une brume au dessus des arbres ; de là à dire qu’elle était bleutée ?…)

Première randonnée de 2h30 dans le Blackheath Grand Canyon qui fait partie du bush australien. On se croirait vraiment dans la jungle. Les bestioles sont au rendez vous, notamment le dragon des montagnes avec qui Simon et Maxime ont sympathisé. Après que Simon ait failli s’asseoir dessus, celui-ci est resté tout proche des deux compères pendant un bon moment. On verra aussi de splendides Cacatoès blancs à crêtes jaunes. Magnifique point de vue au Evan’s Lookout sur le canyon où nous pique-niquerons.

Sur la route du retour, nous profiterons de différents points de vue dont les Three Sisters, formation triple de rochers. Nous finirons la journée par une balade aux Wentworth Falls. Belle journée sous le soleil !

Les deux jours suivants, nous profiterons de Sydney by night et de Coogee. En fin d’après midi, commence un ballet de chauve souris géantes (1  mètre d’envergure !) qui viennent des plages du nord pour se diriger vers le pont de Pyrmont. Ce sont des « Renards Volants » ! Il y en a des centaines en plein coeur de Sydney. Impressionnant !

Le 2 mars, nous prenons le ferry pour découvrir la ville de Manly au nord est de Sydney. Nous traversons la baie de Sydney avant d’arriver à la station balnéaire où se déroule l’Open Australian de surf. Petite randonnée le long de la côte où nous verrons cette fois des Water Dragons, les homologues des dragons des montagnes, et des grosses araignées ! La vue est splendide, et à 20 minutes en bateau de Sydney, cela ressemble à un petit coin de paradis !

Nous ferons une halte à la plage. Jeanne se fera malheureusement piquer (décharge électrique) par une méduse, sans gravité. Le soir, nous fêterons les 14 ans de Maxime et nous aurons le droit à la première projection du film « Double Face », premier court métrage de Maxime et Jeanne sur lequel ils travaillaient depuis plusieurs semaines. Très cool !

Les deux derniers jours, il pleut, il vente, c’est la fête à la grenouille ! Entre deux averses, on s’échappera à Sydney pour aller admirer l’opéra de plus près et faire quelques courses. On se baladera aussi  le long de plage de Maroubra.

Nous décollons le 05 mars de bonne heure, direction Cairns et sa barrière de corail !

 

Jours 198 à 202 (21 au 25 février) – Sydney

Nous arrivons à l’aéroport de Sydney le 20 février à 18h30. Nous récupérons la voiture … premier contact avec une australienne de l’agence de location … tout sauf aimable ! Heureusement, par la suite, les australiens seront plus sympathiques ! Après 20 minutes de route, nous découvrons notre 62 ème logement : une jolie petite maison à South Coogee à 10 minutes à pied de la mer ! On ne s’était pas rendu compte à quel point un peu de confort nous avait manqué … Quel plaisir d’avoir de l’espace (2 chambres), une vraie salle de bain et surtout (pour Nadège) une maison propre ! Le chant des oiseaux (jolies « sortes » de perruches) nous accompagne toute la journée sur notre terrasse !

Nous allons en profiter pour nous poser, gérer la suite de notre périple et mettre à jour le blog. Les enfants vont eux reprendre le chemin de l’école … ou plutôt des devoirs.

Les 22 et 24 février, nous visiterons Sydney à pied. Nous découvrirons les différents quartiers de Sydney (Darling Harbour, the Rocks, Millers Point, Hay Market, Barangaroo) , une vue panoramique depuis la Sydney Tower Eye (309 mètres), le Town Hall, le Sydney Harbour Bridge que nous traverserons ainsi qu’une vue sur le fameux opéra de Sydney et la baie. Vu le prix des parkings (après une première expérience douloureuse (89$ pour 3 heures)), nous opterons pour le bus pour nos déplacements dans le centre de Sydney. Sydney est une ville fort agréable où nous avons l’impression qu’il fait bon vivre.

Les 21,22 et 23 février, nous profiterons des joies des plages de Coogee et de Bondi sous le soleil ! Les surfeurs sont de sortie !

Le 25 février, la pluie fait son apparition et ce sera donc une journée off !

 

Jours 178 à 184 (01 au 07 février) – Ile du Nord Nouvelle Zélande

Arrivée à Auckland le 01 février à 21h45 après avoir déjeuné avec Eléonore (pension Raivavae) à Tahiti.

Le lendemain matin, nous prenons possession de la « cabane magique » appelé aussi Campervan (# la bête, un peu comme Maxime quand il est torse nu !!).  Pour ceux qui nous connaissent un peu, le camping-car et nous, cela ne fait pas automatiquement 2 ! Puis rajouter la conduite à gauche, et cela devient franchement risqué !

Finalement, après une matinée d’acclimatation, la conduite à gauche, on s’y habitue et on est plutôt bien installé. Le matin, il faut juste se rappeler où on est, et on décale la conduite de la droite vers la gauche…

L’après-midi, on découvrira la ville d’Auckland à pied : balade sur le port, en centre-ville sur Queen St, à Albert Park, et dans le parc Auckland Domain. Le soir, nous passerons notre première nuit dans le camping-car.

Le lendemain, balade au Mont Eden (196m), malheureusement sous la pluie, où nous lirons que nous sommes à 18 550 kilomètres de Paris (ville répertoriée la plus éloignée !!!). Le midi, nous rencontrerons deux familles françaises qui font elles aussi le tour du monde dont Audrey, Fabien et leurs trois enfants qui habitent Yzernay, près de Cholet. Nous ne nous connaissions pas auparavant ; comme quoi le monde est tout petit…. L’après-midi, direction la presqu’île de Coromandel, où nous séjournerons pour la nuit à Matarangi. Il est facile en Nouvelle Zélande de trouver des aires de camping gratuites. Il existe un logiciel « Campermate » qui est très utile pour voyager en NZ.

Le 04 février, après une balade sur le plage d’Otama Beach, direction Cathedral Cove, où ont été tournées des scènes du film Narnia. Splendide, malgré la foule et de beaux panoramas ! On creusera ensuite notre trou sur la Hot Water Beach. A marée basse, il est possible de creuser dans le sable et grâce à un phénomène géothermique, de l’eau chaude à 60°C remonte et nous pouvons profiter d’un Spa naturel !

Le lendemain, nous allons sur le lieu de tournage des films « Le Seigneur des Anneaux » et « le Hobbit » et nous parcourons le Hobbiton. On pourra reconnaître le village des Hobbits. L’endroit est splendide mais les conditions de visite sont « chinoisesques » ! En effet, nous sommes envahis par les chinois avec une visite au pas de course et à la chaîne. Dommage car le lieu vaut le coup pour les fans ! Nous avons trinqué à la  bière et au cidre à votre santé !

Le 06 février, dès 8h30 (pour éviter les chinois !), nous visitons les grottes de Glowworm et Ruakuri. Magnifique et découverte de centaines de vers luisants qui ne vivent qu’ici et sur la côte est de l’Australie. Sous la pression de Simon, nous adopterons un petit Kiwi, animal emblématique de la Nouvelle Zélande. Nous nous poserons dans l’après-midi dans la ville de Rotorua où nous dormirons le soir.

Le lendemain, après avoir fait réparer les lunettes de Maxime, nous allons visiter les phénomènes géothermiques à Wai-O-Tapu Thermal Wonderland. Nous avons pu observer le Lady Knox Geyser et nous balader dans le parc pour admirer les différentes couleurs liées aux composants chimiques (jaune pour le soufre, vert pour l’arsenic, orange pour l’antimoine…) Les palettes de couleurs étaient somptueuses !

Le soir, nous palabrerons autour de la table sur nos 6 mois passés et les 6 à venir… Eh oui, nous sommes le 07 février !

Jours 174 à 177 (28 au 31 janvier) – Mooréa

Nous quitterons Raivavae le 27 janvier pour Tahiti via Tubuai et Rurutu (2 escales). Eléonore nous a offert un collier de fleurs et un collier de coquillages ; certains en portent des dizaines autour du cou, ce qui les empêche presque de bouger le cou et de respirer !!… On passera la nuit dans un hôtel à Tahiti après avoir dégusté des galettes et des crêpes aux célèbres roulottes sur le port. Cela rappelait la Bretagne et les galettes & crêpes étaient vraiment bonnes !

Le lendemain matin, nous prenons le ferry pour Mooréa (45 minutes de traversée) et nous prenons possession de notre 58ème logement ! Une maison typiquement polynésienne en face du lagon, une grande terrasse couverte et une vue imprenable sur les eaux turquoises ! Accès direct à la mer depuis le jardin….un Rêve !

Nous passerons nos journées à profiter du lagon. En kayak, nous pouvons aller jusqu’à un endroit où nous pouvons nager avec des requins à pointes noires (des gentils !!) et des raies ! C’est magique et extraordinaire! On pouvait même toucher les raies, « trop doux « dixit Jeanne ! Nous sillonnerons l’île en voiture jusqu’au belvédère avec un joli point de vue sur les 2 baies très célèbres : Cook et Opunohu.

Ne vous étonnez pas des photos des raies et des requins qui ne sont pas de nous …nous aurions bien aimé pouvoir les photographier mais la Go Pro a souhaité rester au fond de l’océan à Raivavae. Grrrr !!!

Nous avons passé trois jours idylliques et reposants sur cette charmante île !

Le 31 janvier en fin d’après midi, direction Auckland en Nouvelle Zélande. Pour s’y retrouver, en ce qui concerne les décalages horaires, nous partons le 31 janvier à 17h35 et nous arrivons le 01 février à 22h35 en ayant eu 5h de vol. Nous perdons donc une journée et nous aurons ensuite 12h de décalage en plus par rapport à la France. (à 8h en France, il sera 20h à Auckland) Actuellement, nous avons 11h de moins … il y a de quoi s’y perdre !

En Nouvelle Zélande, nous allons expérimenter le camping car … donc il est possible que vous n’ayez pas beaucoup de nouvelles pendant nos 3 semaines de séjour (connexion internet ???) Nous  ferons bien sûr au mieux !

 

Jours 155 à 162 (09 au 16 janvier) – L’Ile de Pâques

Après un au-revoir rempli d’émotions en laissant Annick et Gaby à l’aéroport de Santiago, nous prenons notre vol pour Hanga Roa (mais où est-ce ? …. C’est la seule ville de l’Ile de Pâques (encore appelée Eastern Island, Isla Del Pasqua ou Rapa Nui )). Nous arrivons en début d’après-midi où nous sommes accueillis par un indigène Rapa Nui se prénommant Ivan avec colliers de fleurs et premières visions des statues Moai… Changement total d’ambiance par rapport à la Patagonie ! (Au fait, nous avons réussi à télécharger les photos de la Patagonie pour le Trek W donc n’hésitez pas à aller voir !)

Nous découvrons notre Cabanas sous une chaleur humide. Très sympa ! Il va pleuvoir les deux premiers jours (sans interruption !), heureusement que nous avions prévu de nous reposer …. Nous irons tout de même faire le tour de l’Ile …en voiture ! Aperçu de l’ensemble de l’île : 2 routes uniquement, l’île ne fait que 24 kilomètres sur 12 kilomètres. Cela se fait bien en faisant attention aux vaches et aux chevaux en liberté sur les routes ! Nous profiterons aussi de la magnifique plage d’Anakena où nous nous baignerons même sous la pluie avec de magnifiques poissons !

Le 12 janvier, le soleil réapparaît et nous en profitons pour visiter le site d’Ahu Akivi où se dressent sept Moai qui représentent les explorateurs venus de la Polynésie qui auraient découvert l’île en 600 AP JC. Il y a encore beaucoup d’interrogations et de mystères autour de l’histoire et des statues Moai… Nous monterons jusqu’au point culminant de l’Ile, le Maunga Terevaka à 511 mètres d’altitude et visiterons une première grotte Ana te Pahu, qui servait d’habitation. Le soir, culture rapa nui oblige, nous assisterons à un spectacle de danse, où se mêlent toutes les générations.

Le lendemain, nous passerons la journée avec notre guide Céline, française expatriée depuis 10 ans,  dont le compagnon est rapa nui. Elle va nous permettre de mieux comprendre les cultes des Moais et de l’homme oiseau ainsi que la culture Rapa nui. Nous nous sommes baladés sur les principaux sites, notamment Tongariki (16 statues remises en état en 1994) et la carrière Rano Raraku (où étaient sculptés les Moais). Les Moais représenteraient les ancêtres des différentes familles et ils sont invoqués dans les danses pour donner leur « Mana « (puissance et protection). Quand ils ont été retrouvés, tous les Moais étaient tombés, et un lent de travail de restauration est en cours.

Ce fut une journée passionnante et très instructive ! Céline eut l’art de nous conter les histoires de l’île avec brio !

Le 14 janvier, nous continuons à découvrir l’île avec  le site d’Orongo et son somptueux cratère. Ballade dans l’ancien village où se déroulait la compétition de l’homme oiseau. Cette compétition consistait à aller chercher un œuf de sterne sur un îlot avoisinant en descendant une falaise de plus de 300 mètres et de le ramener au Chef du clan, qui avait alors le pouvoir pendant un an sur l’ensemble des clans. Balade à Hanga roa l’après-midi. Nous aurons la chance de pouvoir apercevoir des grandes tortues dans le port.

Les deux jours suivants, la pluie est de retour. Nous finirons de découvrir quelques sites de l’île et irons à la plage lors de quelques éclaircies avant de reprendre l’avion pour Papeete. Le climat tropical de l’île est vraiment étrange pour nous, français ! De même, les rapa nui ne sont pas toujours très accessibles car très centrés sur leurs propres origines.  On se demande parfois quelle considération ils peuvent avoir pour les touristes, hormis un intérêt purement financier ?…. Un peu dommage qu’ils ne soient pas plus ouverts !

Malgré cela, la magie de l’île a opéré ! C’est vraiment un site unique à découvrir !!!

Pour vous le démontrer, on a fait une expérience unique en son genre. En effet, avant d’arriver à la plage d’Anakena, nous avons réussi à faire reculer la voiture, moteur arrêté, sur une pente ascendante ! Un truc de dingue de magnétisme, sûrement magique grâce au mana des ancêtres !

DCIM100GOPRO

Jours 128 à 132 (13 au 17 décembre) – Valparaiso

Arrivée tardive le 12 décembre au soir. Nous découvrons notre maison, pleine de charme et très bien située dans le quartier Concepcion, mais avec quelques bestioles qui n’ont pas fait l’unanimité ! (petits insectes non identifiés dans les rideaux et les lits…)

Nous profitons des deux jours suivants pour découvrir Valparaiso en prenant notamment un très vieux funiculaire qui nous monte sur une des 42 collines de la ville – le funiculaire Concepcion. L’Art Street est très présent dans toutes les rues ; cela crée une atmosphère particulière… il y a un peu de tout, du tag « moche » à de très belles fresques ! La ville est d’ailleurs tout en contraste comme notre avis sur celle-ci ! On ne peut pas dire que l’on n’a pas aimé mais on n’a pas craqué sur Valparaiso malgré ses nombreuses maisons colorées.

Le 15 décembre, nous nous sommes baladés dans la région Sud de Valparaiso, à travers les vignobles pour finir par la visite d’une des maisons de Pablo Neruda : celle de l’Isla Negra. Très beau point de vue sur le Pacifique et belle visite. Les pélicans sont toujours présents mais gris !

Le lendemain, direction Vina del Mar, station balnéaire,  pour profiter de la plage. Maxime et Jeanne ont rivalisé avec les bodybuilders chiliens sur les différents agrès ! (A droite sur la photo !) Les plus courageux, les deux mêmes, se sont même baignés !

Le 17 décembre, départ de l’aéroport de Santiago, pour l’aéroport de Temuco avec pour destination finale, Pucon !

dsc06084 dsc06086 dsc06089 dsc06094 dsc06096 dsc06097 dsc06098 dsc06099 dsc06100 dsc06107 dsc06109 dsc06116 dsc06119 dsc06120 dsc06122 dsc06123 dsc06131 dsc06143 dsc06144 dsc06147 dsc06150 dsc06151 dsc06154 dsc06164dsc06169dsc06172dsc06173dsc06177dsc06184

Jours 116 à 120 ( 29 nov au 03 décembre) – Highway1 & Los Angeles

Arrivée à Monterey le 28 novembre en fin d’après midi – Nous profitons de cette halte dans la station balnéaire de Monterey pour nous balader en bord de mer, un petit air de Bretagne avec le ciel bleu, les palmiers  et des températures clémentes. Les phoques ne se sont d’ailleurs pas trompés de lieu de villégiature !

Les statues sont déjà parées pour Noël et Jeanne s’est mise dans la peau de Forrest Gump.

Le 29 novembre, nous empruntons la Highway 1, cèlèbre route panoramique pour nous diriger vers Los Angeles avec une nouvelle étape intermédiaire à San Luis Obispo (ce n’est pas la ville du « célèbre » chanteur français !). Les éléphants de mer ont remplacés les phoques, et ils sont toujours aussi nombreux !

Le 30 novembre, arrivée à Venice Beach, quartier de bord de mer faisant partie de la mégalopole de Los Angeles, qui à elle seule, regroupe tous les clichés de la côte californienne ! Nadège pense peut-être se reconvertir comme « Green Doctor », docteur spécialiste en marijuana !!….

Le 01 décembre, journée « technique » avec coiffeur pour tout le monde (sauf Jeanne).

Le vendredi 02 décembre, après un passage à Beverly Hills, arrêt à Hollywood pour emprunter la célèbre « Walk Fame ». Nous découvrirons ensuite les différents quartiers de Los Angeles dont Olvera Street, Little Tokyo, the Cultural Corridor …

Le lendemain, départ pour l’Hémisphère Sud au Chili … les Etats Unis, c’est déjà fini !…

dsc05334 dsc05345 dsc05349 dsc05352 dsc05358 dsc05367 dsc05375 dsc05380 dsc05381 dsc05382 dsc05389 dsc05392 dsc05396 dsc05399 dsc05421 dsc05423 dsc05426 dsc05427 dsc05434 dsc05435 dsc05436 dsc05446 dsc05448 dsc05451 dsc05458 dsc05459 dsc05460 dsc05463 dsc05464 dsc05466

 

Jours 76 au 80 ( 19 au 23 octobre) – New York (suite et fin)

Le 19 octobre, après une matinée de repos (les journées sont bien remplies et les nuits très bruyantes…), nous nous accordons une après midi au Luna Park à Coney Island. Nous sommes surpris d’y retrouver un rassemblement de la communauté juive …. Nous sommes en fait pendant les fêtes juives du Soukkot, la fête des Cabanes. Ils érigent des cabanes provisoires où ils se rassemblent pour prendre leurs repas et prier.

Nous nous sommes bien amusés tous ensemble sur différents manèges avec chacun son  niveau d’adrénaline. Les plus téméraires, Erwan et Maxime, se sont déchaînés sur le Thunderbolt !!!

Nous avons terminé la journée sur la plage de Coney island où se mêlaient toutes les communautés possibles ! Un bel exemple de diversité !

Le lendemain, balade à Central Park à vélo pour deux heures et demi. Nous découvrons une nouvelle espèce animale ,les tortues d’eau. Puis, visite culturelle du Musée d’Histoire Naturelle qui n’a pas emballé les foules sauf pour les squelettes de dinosaures. Nous avons pu retrouver notre orignal du Canada, enfin ce qu’il en restait !

De retour à l’appartement, direction le Barclay Center, pour assister à un match de préparation de la NBA : les Brooklyn Nets contre les New York Knicks. Un derby new yorkais où les Knicks l’ont finalement remporté après un match serré. Ambiance électrique dans un stade de 18 000 places ! Super sympa !

Le 21 octobre, il pleut ! On s’adapte et on court au Métropolitan Museum of Art (le « MET »). Les salles sur l’Egypte et les tableaux d’impressionnistes ont remporté un vif succès. Mais après 2 heures de Musée, nous entendions à côté de nous quelques récriminations d’enfants … Direction Soho, pour du shopping … le sourire sur le visage de nos enfants est revenu, car les magasins à New York sont un véritable terrain de jeu ! (Escalade dans le magasin North Face, Basket dans le magasin Nike, et lancers francs au NBA Store).

Regardez bien en détail la photo de la vitrine du magasin de bonbon pour Halloween ! Vous y découvrirez deux photos des candidats à la présidentielle américaine !

Le 22 octobre, toujours sous un temps maussade, nous visitons le Musée de Madame Tussaud…pas vraiment un musée mais l’équivalent de notre musée Grévin. Un bon moment où chacun a pu admirer ses idoles et se prendre au jeu ! Nadège et Jeanne ont enfin pu passer un moment avec Barack et Michelle Obama ! Jeanne a disserté avec Ernest Hemingway et Maxime a joué avec Anthony Carmelo des New York Knicks ! Le soir, visite de Times Square et de la « Fifth Avenue » by night ! Sur Times Square, on se serait cru en plein jour !

Le 23 octobre, nous prenons le Water Taxi pour une dernière balade en bateau pour revoir avec toujours autant de plaisir la Statue de la Liberté, Manhattan et ses grattes ciel. Nous emprunterons la « High Line », ancienne voie ferrée réhabilitée en promenade arborée, dans Chelsea. Belle dernière journée sous le soleil !

Le soir, nous avons joué au basket sur le playground à Brooklyn. Jeanne a mis un superbe panier !

A 23h , la famille Beaufreton reprendra le chemin vers l’aéroport. Que d’émotions, mais surtout que de beaux moments partagés !!! Pour nous, ce sera le lendemain à 5h du matin, direction Chicago !

New York et nous en bref… Une ville toujours en mouvement, cosmopolite, « stylée » dixit Simon qui ne cesse de nous surprendre et où il y a toujours quelque chose à découvrir! Un vrai coup de cœur pour la statue de la Liberté. Vraiment beaucoup de bonheur pendant ces 10 jours partagés avec Nathalie, Vincent, Pierrot et Margot!

dsc03261 dsc03266 dscn2027dsc03268 dsc03275 dsc03283 dsc03285 dsc03289 dsc03294 dsc03299 dsc03304 dsc03307 dsc03310 dsc03322 dsc03328 dsc03331 dsc03333 dsc03334 dsc03343 dsc03344 dsc03356 dsc03358 dsc03361 dsc03362 dsc03375 dsc03378 dsc03380 dsc03383 dsc03387 dsc03394 dsc03395 dsc03400 dsc03402 dsc03405 dsc03408 dsc03410 dsc03414 dsc03423 dsc03424 dsc03432 dsc03434 dsc03435 dsc03442 dsc03454 dsc03462 dsc03466 dsc03468 dsc03469 dsc03470 dsc03480 dsc03491 dsc03492 dsc03494 dsc03503 dsc03557 dscn1881 dscn1925
dscn2178
dscn2458 dscn2461

Jours 17 à 19 (23 au 25 août) – Porsmörk

Départ pour Porsmörk le 23 août avec trois petites haltes :

  • la première :  de nouveau un petit arrêt pour voir les icebergs à Jökulsarlon. Troisième visite et encore un paysage différent !
  • la deuxième à Vik, ville la plus méridionale d’Islande où se trouverait une des plus belles plages du monde selon Islands Magazine. (A voir …) – On l’ a découverte bien emmitouflés car il y avait beaucoup de vent !!
  • la troisième à Skogarfall. Une nouvelle cascade tout aussi impressionnante !

Arrivée à Porsmörk sur une route praticable qu’en 4×4 – Quelques frayeurs pour traverser certains gués (de l’eau jusqu’au bas des portières et du courant !) – Puis nous attendons le bus 4×4 qui doit nous faire traverser la rivière Krossa (non franchissable avec notre 4×4) – Attente qui se prolonge pendant 1h15 car le bus est tombé en panne.

Arrivée enfin à Volcano Huts vers 20h45 et découverte de la cabane au fond du jardin qui nous servira de chaumière !

Le lendemain, randonnée sous un superbe soleil avec toujours de magnifiques points de vue ! Durée : 6h. Il fallait être persévérant pour se repérer car la carte n’était pas terrible ! Mais nous y sommes arrivés…

Aujourd’hui, première journée de pluie qui a modifié nos plans. Matinée tranquille (on s’est occupé des logements de la Malaisie!!) et petite randonnée de 2h l’après midi pendant une accalmie.

DSC01482 DSC01484 DSC01489 DSC01493 DSC01497

DSC01503
DSC01508 DSC01520

DSC01527 DSC01528 DSC01529