Jours 219 à 224 (14 au 19 mars) – Adelaïde

Après une attente interminnnnnable à l’aéroport de Cairns avant de prendre notre vol, (pas trop quand même, juste un peu plus de 4h de retard), nous embarquons dans l’après midi pour Adelaïde. Arrivée vers 19h. Nous prenons la direction de notre logement et surprise à l’arrivée, pas de numéro « 16 » dans la rue ….. petite frayeur … il y avait en fait deux avenues du même nom dans la ville ! Nous arrivons donc à bon port vers 20h30 et découvrons  une jolie petite maison (dans la prairie !!) en centre ville.

Pendant cette semaine, nous profiterons de la plage de Glenelg, petite station balnéaire à 10 minutes d’Adélaïde ainsi que du centre ville d’Adélaïde : Chinatown, Central Market, balade le long de la rivière Torrens, shopping sur le Rundle Mall … Adélaïde est une ville agréable entourée d’espaces verts.

Deux moments forts de notre semaine :

  • Le 15 mars, nous avons visité le Cleland Conservation Park où nous avons approché Koalas et Kangourous ainsi que d’autres animaux d’Australie : Emeus, rongeurs, pélicans, perruches … Nous avons eu grand plaisir à caresser les kangourous, très doux, et  à observer les koalas qui ne sont pas très vigoureux. Un bon moment en famille ! Le midi nous avons pique niqué au Mont Lofty (727 m) et bénéficié d’une belle vue sur la ville.
  • Le 16 mars, nous avons assisté un spectacle d’hypnose. Ce spectacle s’intégrait dans « l’ Adelaide Fringe Festival » qui propose pendant un mois une multitude de spectacles sur 3 lieux dédiés en plein air. Le spectacle d’hypnose était aussi impressionnant que déroutant (voir les personnes hypnotisées obéir aux directives de l’hypnotiseur sans aucune emprise !). Toute la famille a bien ri ! Nous avons ensuite eu plaisir à déambuler dans les jardins du festival où règne une atmosphère particulièrement conviviale !

Le 19 mars au matin, impatients, nous partons pour embarquer dans le Ghan, train mythique trans continental, qui doit nous permettre de rejoindre Alice Springs, dans le centre de l’Australie. Mais cela est une autre aventure …

Jours 210 à 218 (05 au 13 mars) – Cairns

Arrivée à Cairns après 3h de vol en fin de matinée. Nous entrons dans un hammam géant ! C’est chaud et humide … drôle de sensations ! Il va falloir s’habituer à ce climat tropical !!!

Nous nous arrêtons déjeuner à Cairns en bord de mer. Nous apercevons un pélican qui se prélasse sur la lagune et nous découvrons les premiers panneaux de mise en garde contre les méduses et les crocodiles qui se baladent en mer ! Nous n’y croyions pas trop mais l’avenir nous prouvera le contraire !! Ici pas question de se baigner hormis dans des zones protégées par des filets !

Nous découvrons ensuite notre maison à Palm Cove… trop génial !!! Pour la première fois depuis notre départ, chacun a sa chambre et il y a même une piscine ! La vue est exceptionnelle !!!! La jungle et toutes ses bestioles ne sont pas bien loin ; on se retrouvera nez à nez avec un serpent de belle taille sur notre terrasse et la nuit, de nombreux cris d’animaux nous interpellent ! Un oiseau aux grandes pattes viendra nous saluer !

Le 06 mars, nous irons visiter la station balnéaire de Port Douglas et nous nous baignerons sur la plage entre les filets.

Le lendemain, direction Cairns pour un peu de shopping. Nous pourrons observer un véritable ballet de chauves souris géantes. Jeanne vous en parlera dans un prochain article …

Le 08 mars, nous partons de bonne heure pour découvrir la forêt humide de Daintree. Nous longerons sur la route de nombreuses plantations de canne à sucre ; Cairns étant auparavant une région importante de production. Nous traversons la Daintree River en « ferry » puis nous découvrons la jungle à travers plusieurs randonnées. La végétation est dense et nous avons l’impression d’évoluer dans un milieu hostile (spray anti-moustique de rigueur – Ca marche, Simon ayant servi de déjeuner aux moustiques après avoir refusé d’en mettre !)… Nous irons jusqu’à Cape Tribulation, où la vue est somptueuse ! Après le pique nique sur la plage, nous avons navigué près de l’estuaire pour apercevoir deux crocodiles dans leur milieu naturel, la mangrove. Lors de notre dernière randonnée, nous aurons la chance de croiser un Cassowarie, sorte d’autruche en voie de disparition. (il en reste moins de 1000 en Australie) Nous étions ébahis devant ce grand animal aux belles couleurs ! Nous avons passé une belle journée  !

Le 9 mars, après une matinée tranquille,  nous voulons découvrir le village de Kuranda, connu pour son artisanat aborigène. Nous arrivons vers 16h et surprise, tout est fermé. En Australie, beaucoup de magasins ferment à 17h et ce même, à Sydney ! Le rythme de vie peut nous paraître surprenant ! Nous en rediscuterons avec une française expatriée qui nous confirmera que les Australiens ont un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle … à méditer ! Ce ne sera que partie remise, car nous y retournerons le 11 mars, mais plus tôt ! Il y a de tout, de l’artisanat aborigène très cher à des babioles, made in China, malheureusement les plus nombreuses ! Pas top ! Nous en profiterons pour nous balader le long de la rivière.

Le 10 mars, nous découvrirons la Grande Barrière de corail mais nous y reviendrons dans un prochain article, tellement c’était beau !

Le 12 mars, petite randonnée aux Gorges de Mossman avant notre départ le lendemain pour Adélaïde, au Sud de l’Australie.

Cette semaine nous a permis de nous poser tout en découvrant des éco-systèmes magnifiques et vraiment différents de chez nous. Les enfants ont eu le temps de bien travailler !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Monuments de Sydney

Sydney est une ville riche en monuments, le plus connu est évidemment l’Opéra! Mais il y en a d’autres comme l’Harbour Bridge, le pont qui permet d’avoir une vue sublime sur l’Opéra et la baie ou encore la Sydney Tower !

Il y a aussi des plages et lieux connus comme Bondi beach, une plage de surfers, Manly beach ou le jardin botanique.

L’opéra est un monument créé par un danois, Jørn Oberg Utzon. Il a été inauguré en 1973 et peut accueillir 5738 personnes. Le projet a été pensé dans les années 40. L’opéra est blanc sur les photos mais en réalité, il est plutôt beige. Il est recouvert de carrelage. Pour moi, ce ne fut pas l’émerveillement attendu même si il est tout de même très beau…Il mesure 183 mètres de longueur et 120 mètres de haut, c’est un « beau bébé » quoi… Il est soutenu par 583 piliers de bétons s’enfonçant jusqu’à 25 mètres sous la mer. L’Opéra s’organise en 3 parties en forme de coquillage. L’Opéra accueille environ 1500 spectacles par an. 102 millions de dollars australiens ( 70 millions d’euros) ont été nécessaires à la construction de ce bâtiment.

L’ Harbour Bridge ( le pont du port pour les bilingues) est  un pont créé entre 1925 et 1932 par 4 architectes différents. Il fait 503 mètres de longueur, 49 de largeur et 134 de hauteur. Il peut accueillir des voitures, des piétons et des trains. Ce pont offre le meilleur point de vue sur la baie de Sydney!

Bondi Beach est la plage la plus connue de Sydney, cette réputation est due à ses vagues. Les surfeurs sont donc au rendez vous! Elle est au patrimoine de l’Australie depuis 2008! Il faut faire attention aux méduses, Jeanne en a même fait les frais! Tous les ans, des concours de sauvetage sont organisés, ces événements deviennent de plus en plus populaires!

Une autre plage est connue à Sydney, c’est Manly Beach. IL se passe là-bas l’Open d’Australie de surf, nous y étions et c’était vraiment très impressionnant de les voir surfer des vagues de plusieurs mètres!

La Sydney Tower est la plus haute tour autoportante de Sydney, et la deuxième d’Australie! La tour fait 309 mètres de hauteur! Elle permet d’avoir une vue à 360° de Sydney. Cette tour a coûté 36 millions d’euros! Elle a été construite de 1970 à 1981. La construction a duré 11 ans. Pour comparaison, l’Empire State Building a été construit en 2 ans alors qu’il a été construit 50 avant et qu’il mesure 443 mètres de haut.

Nous avons pu voir tous ces lieux lors de notre séjour à Sydney!

Maxime…

 

 

Jours 203 à 209 (26 février au 04 mars) – Sydney (Suite)

Le 26 février, balade à pied le long de la côte entre Coogee Beach et Bondi Beach.

Le lendemain, nous prenons la direction des « Blue Mountains », célèbres notamment pour une couleur bleutée dûe à l’huile des eucalyptus qui s’évapore.(Pour notre part, nous avons aperçu une brume au dessus des arbres ; de là à dire qu’elle était bleutée ?…)

Première randonnée de 2h30 dans le Blackheath Grand Canyon qui fait partie du bush australien. On se croirait vraiment dans la jungle. Les bestioles sont au rendez vous, notamment le dragon des montagnes avec qui Simon et Maxime ont sympathisé. Après que Simon ait failli s’asseoir dessus, celui-ci est resté tout proche des deux compères pendant un bon moment. On verra aussi de splendides Cacatoès blancs à crêtes jaunes. Magnifique point de vue au Evan’s Lookout sur le canyon où nous pique-niquerons.

Sur la route du retour, nous profiterons de différents points de vue dont les Three Sisters, formation triple de rochers. Nous finirons la journée par une balade aux Wentworth Falls. Belle journée sous le soleil !

Les deux jours suivants, nous profiterons de Sydney by night et de Coogee. En fin d’après midi, commence un ballet de chauve souris géantes (1  mètre d’envergure !) qui viennent des plages du nord pour se diriger vers le pont de Pyrmont. Ce sont des « Renards Volants » ! Il y en a des centaines en plein coeur de Sydney. Impressionnant !

Le 2 mars, nous prenons le ferry pour découvrir la ville de Manly au nord est de Sydney. Nous traversons la baie de Sydney avant d’arriver à la station balnéaire où se déroule l’Open Australian de surf. Petite randonnée le long de la côte où nous verrons cette fois des Water Dragons, les homologues des dragons des montagnes, et des grosses araignées ! La vue est splendide, et à 20 minutes en bateau de Sydney, cela ressemble à un petit coin de paradis !

Nous ferons une halte à la plage. Jeanne se fera malheureusement piquer (décharge électrique) par une méduse, sans gravité. Le soir, nous fêterons les 14 ans de Maxime et nous aurons le droit à la première projection du film « Double Face », premier court métrage de Maxime et Jeanne sur lequel ils travaillaient depuis plusieurs semaines. Très cool !

Les deux derniers jours, il pleut, il vente, c’est la fête à la grenouille ! Entre deux averses, on s’échappera à Sydney pour aller admirer l’opéra de plus près et faire quelques courses. On se baladera aussi  le long de plage de Maroubra.

Nous décollons le 05 mars de bonne heure, direction Cairns et sa barrière de corail !

 

Jours 198 à 202 (21 au 25 février) – Sydney

Nous arrivons à l’aéroport de Sydney le 20 février à 18h30. Nous récupérons la voiture … premier contact avec une australienne de l’agence de location … tout sauf aimable ! Heureusement, par la suite, les australiens seront plus sympathiques ! Après 20 minutes de route, nous découvrons notre 62 ème logement : une jolie petite maison à South Coogee à 10 minutes à pied de la mer ! On ne s’était pas rendu compte à quel point un peu de confort nous avait manqué … Quel plaisir d’avoir de l’espace (2 chambres), une vraie salle de bain et surtout (pour Nadège) une maison propre ! Le chant des oiseaux (jolies « sortes » de perruches) nous accompagne toute la journée sur notre terrasse !

Nous allons en profiter pour nous poser, gérer la suite de notre périple et mettre à jour le blog. Les enfants vont eux reprendre le chemin de l’école … ou plutôt des devoirs.

Les 22 et 24 février, nous visiterons Sydney à pied. Nous découvrirons les différents quartiers de Sydney (Darling Harbour, the Rocks, Millers Point, Hay Market, Barangaroo) , une vue panoramique depuis la Sydney Tower Eye (309 mètres), le Town Hall, le Sydney Harbour Bridge que nous traverserons ainsi qu’une vue sur le fameux opéra de Sydney et la baie. Vu le prix des parkings (après une première expérience douloureuse (89$ pour 3 heures)), nous opterons pour le bus pour nos déplacements dans le centre de Sydney. Sydney est une ville fort agréable où nous avons l’impression qu’il fait bon vivre.

Les 21,22 et 23 février, nous profiterons des joies des plages de Coogee et de Bondi sous le soleil ! Les surfeurs sont de sortie !

Le 25 février, la pluie fait son apparition et ce sera donc une journée off !

 

Jours 193 à 197 (16 au 20 février) – Ile du Sud Nouvelle Zélande (Suite)

Le 16 février, nous prenons la direction de Wanaka. A midi, l’heure du défi a sonné !!!! (roulement de tambours …) Nous voilà tous les cinq équipés pour un vol en parapente au Treble Cone avec une vue époustouflante sur les sommets enneigés et le lac Wanaka ! Sensations garanties … et un grand plaisir pour tous les cinq ! Nous en profiterons pour déjeuner auprès du lac et nous remettre de nos émotions avec une petite sieste.

Puis direction Queenstown où nous dormirons près du lac Wakapitu à 20 kms au nord. Magnifiques couleurs du lac et des montagnes. Un paysage de rêve !

Le lendemain, nous visiterons Queenstown, charmante ville très touristique qui offre de beaux panoramas et des activités à sensations sur le lac. (Regardez la photo du bateau requin !) C’est une très belle région. L’après midi, nous reprenons la route pour nous installer pour la nuit près du lac Pukaki.

Le 18 février, nous randonnerons sur la Hooker Valley Track (3h) avec une vue dégagée sur le Mont Cook et le glacier Hooker. Nous verrons même des icebergs ! Pique nique sous le soleil au bord de l’eau. Une journée magnifique !

Le 19 février, nous arrivons à Christchurch dans l’après midi. Nous rendons notre « bête » à son propriétaire sans regrets (Pour la NZ, le camping car est parfaitement adapté pour de l’itinérant, mais on manquait tout de même d’espace au bout de 3 semaines …), et nous nous dirigeons vers notre hôtel en ville. Le lendemain, nous visiterons Christchurch, ville en pleine reconstruction suite au tremblement de terre de 2011. Ce tremblement de terre avait détruit une grande partie des bâtiments de la ville et fait 185 victimes. En ce moment, Christchurch reste très marquée et beaucoup de travaux sont en cours, ce qui lui donne malheureusement peu de charme.

A 18h30, nous prenons l’avion, direction l’Australie. Eh oui, notre périple en Nouvelle Zélande est déjà terminé !

C’est le premier pays où nous aurions aimé passé plus de temps, car malgré un rythme soutenu, nous n’avons malheureusement pas pu découvrir tous les endroits que nous aurions souhaités… On reviendra !

Jours 185 à 189 (08 au 12 février) – Ile du Nord Nouvelle Zélande (suite)

Après la nuit passée à Taupo, découverte des chutes de Huka Falls puis balade dans la ville. Pour nos deux amateurs de sensations fortes, Erwan et Maxime, il est temps de se lancer de 47 mètres de haut pour un saut majestueux à l’élastique !!!!! Impressionnant et le cadre était vraiment sympa ! Le reste de la famille a pu admirer l’élégance des sauts ! Dixit Maxime, il n’y avait pas encore assez de sensations ! Dixit Erwan, c’était déjà bien !

Nous prenons ensuite la route pour le Parc national Tongariro et nous dormirons à Urchin Camp dans le Kaimanawa Forest Park. Les paysages en Nouvelle Zélande sont assez grandioses : grandes étendues vallonnées avec des cultures et du bétail (vaches et moutons principalement), mais les montagnes abruptes et la mer ne sont jamais bien loin. A flanc de montagne, la végétation est très souvent luxuriante.

Le 09 février, départ à 6h45 pour la randonnée Tongariro Alpine Crossing, considérée comme la plus belle randonnée de Nouvelle Zélande réalisable sur une journée ! Nous parcourrons les 19,4 kilomètres en 6h30, 800 mètres de dénivelé positif et 1100 mètres de dénivelé négatif. Nous avons pu observer des paysages très divers : lunaires, lacs verts et bleus, cratères dont un rouge, grandes fumerolles en lien avec les phénomènes géothermiques, forêts et montagnes… Randonnée très agréable sous un temps mitigé !

Le soir, nous dormirons à Ohakune dans un camping pour gérer l’intendance : lessives, douches à gogo, électricité pour recharger les différentes batteries !

Le 10 février, on roulera vers Wellington et on s’arrêtera en route sur la Kapiti Coast dans la ville de Paekakariki en bord de mer. On sent en Nouvelle Zélande l’influence polynésienne, notamment au niveau des noms de villes.

Le lendemain, visite de la ville de Wellington, capitale de la Nouvelle Zélande. Nous commencerons par le musée Te Papa, qui retrace l’histoire du pays et de la culture Maori. Ensuite, après avoir dégusté une pizza (le coût de la vie en Nouvelle Zélande est cher !), nous déambulerons dans la ville avant de prendre le Cable Car vers les hauteurs de Wellington pour rejoindre les jardins botaniques. Nous finirons notre journée par les bords de mer avant de retrouver notre camping car. Nous sommes tombés sous le charme de cette ville, élue capitale la plus cool du monde par Lonely Planet. Nous ne serions pas loin d’être d’accord, malgré un aperçu limité de la ville !

Le 12 février, départ matinal pour prendre le ferry , direction l’île du Sud.

Nous réparons notre oubli, en vous joignant une photo de notre nouvel ami, le kiwi !

Jours 178 à 184 (01 au 07 février) – Ile du Nord Nouvelle Zélande

Arrivée à Auckland le 01 février à 21h45 après avoir déjeuné avec Eléonore (pension Raivavae) à Tahiti.

Le lendemain matin, nous prenons possession de la « cabane magique » appelé aussi Campervan (# la bête, un peu comme Maxime quand il est torse nu !!).  Pour ceux qui nous connaissent un peu, le camping-car et nous, cela ne fait pas automatiquement 2 ! Puis rajouter la conduite à gauche, et cela devient franchement risqué !

Finalement, après une matinée d’acclimatation, la conduite à gauche, on s’y habitue et on est plutôt bien installé. Le matin, il faut juste se rappeler où on est, et on décale la conduite de la droite vers la gauche…

L’après-midi, on découvrira la ville d’Auckland à pied : balade sur le port, en centre-ville sur Queen St, à Albert Park, et dans le parc Auckland Domain. Le soir, nous passerons notre première nuit dans le camping-car.

Le lendemain, balade au Mont Eden (196m), malheureusement sous la pluie, où nous lirons que nous sommes à 18 550 kilomètres de Paris (ville répertoriée la plus éloignée !!!). Le midi, nous rencontrerons deux familles françaises qui font elles aussi le tour du monde dont Audrey, Fabien et leurs trois enfants qui habitent Yzernay, près de Cholet. Nous ne nous connaissions pas auparavant ; comme quoi le monde est tout petit…. L’après-midi, direction la presqu’île de Coromandel, où nous séjournerons pour la nuit à Matarangi. Il est facile en Nouvelle Zélande de trouver des aires de camping gratuites. Il existe un logiciel « Campermate » qui est très utile pour voyager en NZ.

Le 04 février, après une balade sur le plage d’Otama Beach, direction Cathedral Cove, où ont été tournées des scènes du film Narnia. Splendide, malgré la foule et de beaux panoramas ! On creusera ensuite notre trou sur la Hot Water Beach. A marée basse, il est possible de creuser dans le sable et grâce à un phénomène géothermique, de l’eau chaude à 60°C remonte et nous pouvons profiter d’un Spa naturel !

Le lendemain, nous allons sur le lieu de tournage des films « Le Seigneur des Anneaux » et « le Hobbit » et nous parcourons le Hobbiton. On pourra reconnaître le village des Hobbits. L’endroit est splendide mais les conditions de visite sont « chinoisesques » ! En effet, nous sommes envahis par les chinois avec une visite au pas de course et à la chaîne. Dommage car le lieu vaut le coup pour les fans ! Nous avons trinqué à la  bière et au cidre à votre santé !

Le 06 février, dès 8h30 (pour éviter les chinois !), nous visitons les grottes de Glowworm et Ruakuri. Magnifique et découverte de centaines de vers luisants qui ne vivent qu’ici et sur la côte est de l’Australie. Sous la pression de Simon, nous adopterons un petit Kiwi, animal emblématique de la Nouvelle Zélande. Nous nous poserons dans l’après-midi dans la ville de Rotorua où nous dormirons le soir.

Le lendemain, après avoir fait réparer les lunettes de Maxime, nous allons visiter les phénomènes géothermiques à Wai-O-Tapu Thermal Wonderland. Nous avons pu observer le Lady Knox Geyser et nous balader dans le parc pour admirer les différentes couleurs liées aux composants chimiques (jaune pour le soufre, vert pour l’arsenic, orange pour l’antimoine…) Les palettes de couleurs étaient somptueuses !

Le soir, nous palabrerons autour de la table sur nos 6 mois passés et les 6 à venir… Eh oui, nous sommes le 07 février !

Jours 155 à 162 (09 au 16 janvier) – L’Ile de Pâques

Après un au-revoir rempli d’émotions en laissant Annick et Gaby à l’aéroport de Santiago, nous prenons notre vol pour Hanga Roa (mais où est-ce ? …. C’est la seule ville de l’Ile de Pâques (encore appelée Eastern Island, Isla Del Pasqua ou Rapa Nui )). Nous arrivons en début d’après-midi où nous sommes accueillis par un indigène Rapa Nui se prénommant Ivan avec colliers de fleurs et premières visions des statues Moai… Changement total d’ambiance par rapport à la Patagonie ! (Au fait, nous avons réussi à télécharger les photos de la Patagonie pour le Trek W donc n’hésitez pas à aller voir !)

Nous découvrons notre Cabanas sous une chaleur humide. Très sympa ! Il va pleuvoir les deux premiers jours (sans interruption !), heureusement que nous avions prévu de nous reposer …. Nous irons tout de même faire le tour de l’Ile …en voiture ! Aperçu de l’ensemble de l’île : 2 routes uniquement, l’île ne fait que 24 kilomètres sur 12 kilomètres. Cela se fait bien en faisant attention aux vaches et aux chevaux en liberté sur les routes ! Nous profiterons aussi de la magnifique plage d’Anakena où nous nous baignerons même sous la pluie avec de magnifiques poissons !

Le 12 janvier, le soleil réapparaît et nous en profitons pour visiter le site d’Ahu Akivi où se dressent sept Moai qui représentent les explorateurs venus de la Polynésie qui auraient découvert l’île en 600 AP JC. Il y a encore beaucoup d’interrogations et de mystères autour de l’histoire et des statues Moai… Nous monterons jusqu’au point culminant de l’Ile, le Maunga Terevaka à 511 mètres d’altitude et visiterons une première grotte Ana te Pahu, qui servait d’habitation. Le soir, culture rapa nui oblige, nous assisterons à un spectacle de danse, où se mêlent toutes les générations.

Le lendemain, nous passerons la journée avec notre guide Céline, française expatriée depuis 10 ans,  dont le compagnon est rapa nui. Elle va nous permettre de mieux comprendre les cultes des Moais et de l’homme oiseau ainsi que la culture Rapa nui. Nous nous sommes baladés sur les principaux sites, notamment Tongariki (16 statues remises en état en 1994) et la carrière Rano Raraku (où étaient sculptés les Moais). Les Moais représenteraient les ancêtres des différentes familles et ils sont invoqués dans les danses pour donner leur « Mana « (puissance et protection). Quand ils ont été retrouvés, tous les Moais étaient tombés, et un lent de travail de restauration est en cours.

Ce fut une journée passionnante et très instructive ! Céline eut l’art de nous conter les histoires de l’île avec brio !

Le 14 janvier, nous continuons à découvrir l’île avec  le site d’Orongo et son somptueux cratère. Ballade dans l’ancien village où se déroulait la compétition de l’homme oiseau. Cette compétition consistait à aller chercher un œuf de sterne sur un îlot avoisinant en descendant une falaise de plus de 300 mètres et de le ramener au Chef du clan, qui avait alors le pouvoir pendant un an sur l’ensemble des clans. Balade à Hanga roa l’après-midi. Nous aurons la chance de pouvoir apercevoir des grandes tortues dans le port.

Les deux jours suivants, la pluie est de retour. Nous finirons de découvrir quelques sites de l’île et irons à la plage lors de quelques éclaircies avant de reprendre l’avion pour Papeete. Le climat tropical de l’île est vraiment étrange pour nous, français ! De même, les rapa nui ne sont pas toujours très accessibles car très centrés sur leurs propres origines.  On se demande parfois quelle considération ils peuvent avoir pour les touristes, hormis un intérêt purement financier ?…. Un peu dommage qu’ils ne soient pas plus ouverts !

Malgré cela, la magie de l’île a opéré ! C’est vraiment un site unique à découvrir !!!

Pour vous le démontrer, on a fait une expérience unique en son genre. En effet, avant d’arriver à la plage d’Anakena, nous avons réussi à faire reculer la voiture, moteur arrêté, sur une pente ascendante ! Un truc de dingue de magnétisme, sûrement magique grâce au mana des ancêtres !

DCIM100GOPRO

Jours 136 à 144 (21 au 29 décembre) – Puerto Varas

Arrivée le 20 décembre en fin d’après midi à Puerto Varas. Découverte de notre 43 ème logement. Plutôt très sympa avec une vue magnifique sur les 2 volcans Osorno et Calbuco, vue que nous découvrirons vraiment les 3 derniers jours car nous aurons eu auparavant un temps mitigé… Nous sommes accueillis par Marisol, qui nous fera regretter une nouvelle fois de ne pas parler espagnol ! Mais on y arrive toujours !!! (avec les mains)

Le soir, nous fêterons dignement les 66 ans de Gaby avec pour dessert, un far breton !

Après une journée tranquille, nous découvrons le 22 décembre le petit débarcadère de Petrohué (petit port qui permet d’embarquer pour aller en Argentine) puis nous nous baladons sur le site de Saltos del Petrohué. Des cascades et des couleurs d’eau magnifiques !

Le 23 décembre, randonnée dans le Parque Nacional Alerce Andino jusqu’à la Laguna Chaiquenes en passant par une belle cascade et un arbre millénaire. La végétation est luxuriante et un renard gris du Chili est venu nous saluer !

Les 24 et 25 décembre, sous une pluie diluvienne (fêter Noêl dans l’hémisphère sud pour avoir de la pluie, zut alors !), nous fêterons Noël dans la Quincha (« barbecue » en espagnol), qui est une  salle appartenant au propriétaire du logement où siège un grand barbecue. Repas de fête, cadeaux et baby foot au programme ! Nous  nous souviendrons longtemps du petit déjeuner du 25 décembre, la maison ayant tremblé et nous avec !!! (voir l’article précédent).

Nous visiterons la ville de Frutillar l’après midi pour nous remettre de nos émotions !

Le 26 décembre, pour éliminer les excès, nous randonnerons dans la vallée de Cochamo sur le circuit de la Junta. Après les pluies abondantes, le parcours était boueux et pas toujours facile ! Nous emprunterons un pont suspendu et pourrons admirer des blocs de granit.

Le lendemain, LE SOLEIL  est enfin revenu !!! Youpi !! Nous sommes en ETE !

Nous partons à l’ascension du volcan Osorno (2660 mètres), dont le sommet est enneigé ! Trop beau ! Nous montons dans le télésiège et irons jusqu’au cratère Rojo. Il ne manquait plus que les skis ! (l’hiver, il y a quelques pistes ouvertes pour pratiquer le ski !)

Le 28 décembre, après une matinée tranquille et un pique nique sur la plage au bord du lac Llanquihue, nous emmenons nos deux séniors pour leur baptême de rafting  ! 13 kilomètres de descente sur la rivière Rio Petrohué ! Des rapides à gogo et des sensations garanties ! (Même Nadège a sauté, mais la photo était floue … quel dommage !) Un très beau moment et de splendides points de vue sur les trois volcans alentours : Osorno, Calbuco et Puntiagudo.

Le lendemain, il est déjà temps de reprendre l’avion après un déjeuner en bord de lac, direction Punta Arenas.

dsc06339 dsc06342 dsc06376 dsc06377 dsc06380 dsc06381 dsc06386 dsc06393 dsc06407 dsc06410 dsc06411 dsc06421 dsc06425 dsc06428 dsc06434 dsc06435 dsc06441 dsc06447 dsc06452 dsc06459 dsc06463 dsc06477 dsc06489 dsc06494 dsc06495 dsc06506 dsc06509 dsc06516 dsc06528 dsc06531 dsc06532 dsc06558 dsc06563 dsc06569 dsc06575 dsc06585 dsc06597 dsc06606 dsc06614 dsc06629 dsc06637 dsc06646 dsc06650 dsc06661 dsc06662 dsc06672 dsc06674 dsc06679 dsc06683 dsc06699 dsc06704 dsc06706dsc_0004dsc_0008dsc_0011dsc_0013dsc_0016dsc_0051dsc_0067dsc_0069dsc_0072dsc_0074dsc_0095dsc_0096dsc_0101dsc_0102dsc_0109dsc_0161

Jours 133 à 135 (18 au 20 décembre) – Pucon

Arrivée le 17 décembre à l’aéroport de Temuco et petit couac dans la réservation du véhicule 7 places, car l’agence n’avait pas de véhicule de cette taille ! Nous aurons deux voitures pour le prix d’une ! Gaby va donc s’initier à la conduite chilienne à bord de sa peugeot 301 boite automatique en prime ! Arrivée dans la nuit dans notre « Cabanas » à Pucon. Nous découvrirons le lendemain la vue sur le lac !

Le 18 décembre, départ pour une balade au sud de Pucon. Nous débuterons par la visite de la ville de Villarica, avec son magnifique volcan, du même nom et ferons une pause déjeuner à Conaripe dans un petit resto très local : Poulet purée pour tout le monde ! L’après midi, découverte d’un endroit remarquable et magique : les Termas Géométricas ! Ce sont des termes où l’eau des bains (20 bains au total) varie entre 35°C et 45°C ; il y a aussi quelques bains d’eau froide, voire glacée pour les plus fous ! C’est un endroit où la végétation est luxuriante et le cadre idyllique pour se baigner, car ils ont su préserver la nature ! On verra même deux colibris butiner les fleurs ! Superbe !

Le lendemain, frais et dispos, nous partons randonner dans le parc national Huerquehue sur le sentier des Los Lagos. Durée : 5h30. Nous découvrons trois lacs  : le lac Chico, le lac El Toro, le lac Verde ainsi qu’une végétation exubérante, des cascades et de très beaux panoramas sur le volcan Villarica. Nous rencontrons des amis de Simon sur la route (l’imitation du cri du cochon de Simon est plus que réaliste !).

Les enfants essaieront la tyrolienne dans le jardin, une belle partie de rigolade ! Le « barbu » essaiera aussi la tyrolienne, mais l’essai ne fut pas totalement concluant, car il touchait par terre !

Le 20 décembre, nous reprenons la route sous la pluie, direction Puerto Varas !

dsc06187 dsc06190 dsc06191 dsc06192 dsc06197 dsc06201 dsc06205 dsc06210 dsc06216 dsc06217 dsc06219 dsc06222 dsc06224 dsc06228 dsc06238 dsc06250 dsc06253 dsc06254 dsc06256 dsc06260 dsc06264 dsc06269 dsc06273 dsc06279 dsc06281 dsc06282 dsc06284 dsc06290 dsc06291 dsc06301 dsc06302 dsc06304 dsc06312 dsc06318 dsc06322 dsc06326 dsc06328

Jours 128 à 132 (13 au 17 décembre) – Valparaiso

Arrivée tardive le 12 décembre au soir. Nous découvrons notre maison, pleine de charme et très bien située dans le quartier Concepcion, mais avec quelques bestioles qui n’ont pas fait l’unanimité ! (petits insectes non identifiés dans les rideaux et les lits…)

Nous profitons des deux jours suivants pour découvrir Valparaiso en prenant notamment un très vieux funiculaire qui nous monte sur une des 42 collines de la ville – le funiculaire Concepcion. L’Art Street est très présent dans toutes les rues ; cela crée une atmosphère particulière… il y a un peu de tout, du tag « moche » à de très belles fresques ! La ville est d’ailleurs tout en contraste comme notre avis sur celle-ci ! On ne peut pas dire que l’on n’a pas aimé mais on n’a pas craqué sur Valparaiso malgré ses nombreuses maisons colorées.

Le 15 décembre, nous nous sommes baladés dans la région Sud de Valparaiso, à travers les vignobles pour finir par la visite d’une des maisons de Pablo Neruda : celle de l’Isla Negra. Très beau point de vue sur le Pacifique et belle visite. Les pélicans sont toujours présents mais gris !

Le lendemain, direction Vina del Mar, station balnéaire,  pour profiter de la plage. Maxime et Jeanne ont rivalisé avec les bodybuilders chiliens sur les différents agrès ! (A droite sur la photo !) Les plus courageux, les deux mêmes, se sont même baignés !

Le 17 décembre, départ de l’aéroport de Santiago, pour l’aéroport de Temuco avec pour destination finale, Pucon !

dsc06084 dsc06086 dsc06089 dsc06094 dsc06096 dsc06097 dsc06098 dsc06099 dsc06100 dsc06107 dsc06109 dsc06116 dsc06119 dsc06120 dsc06122 dsc06123 dsc06131 dsc06143 dsc06144 dsc06147 dsc06150 dsc06151 dsc06154 dsc06164dsc06169dsc06172dsc06173dsc06177dsc06184

Jours 124 à 125 (08 au 09 décembre) – San Pedro de Atacama

Le 08 décembre, après une nuit dans  notre hacienda en adobe (construction en terre), nous partons arpenter les rues de San Pedro de Atacama, ville « touristique » qui est le point de départ de nombreuses excursions. Le dépaysement est garanti ! Nombreuses rues principales en terre battue, petits commerces (« comme dans l’temps ») où il y a autant d’employés que de clients (tout se calcule à la main … trop drôle ! (pas toujours très efficace mais  bon …)), meutes de chiens errants (mais très cools !…), troupeaux de chèvres et lamas dans les rues, deux seniors en vadrouille, etc… Une vie bien différente de notre quotidien !

En fin d’après midi, nous irons nous émerveiller devant les paysages de la Vallée de la Luna ! Au sommet des dunes, la vue sur le volcan Licancabur (5950 m)  et les paysages désertiques est somptueuse !

Le lendemain, direction les lacs d’eau douce d’altitude (4200m) de Miscanti et Miniques. On découvre de nouveaux animaux : des Vicunas (famille des camélidés qui sont sauvages contrairement aux lamas qui sont domestiqués). Il fait un froid de canard et nos deux nouveaux globe trotters doivent apprendre à s’équiper ! (Ah! les jeunes !  nous avons eu pitié et nous leur avons prêté deux serviettes de bain …)

Sur le chemin, nous traverserons le Tropique du Capricorne !

Sur la route du retour, nous traversons les villages de Toconao et Socaire avant d’atteindre la Laguna Chaxa, territoire de prédilection des flamants roses ! Nadège était aux anges ! La laguna se trouve dans un désert de sel très aride, où quelques points d’eau surgissent (l’eau de pluie venant de la Cordillère des Andes en Bolivie s’infiltre dans la terre et ressort quand le sol est perméable dans la lagune).

Deux très belles journées qui seront bientôt suivies de deux autres tout aussi magnifiques …

dsc05558 dsc05559 dsc05561 dsc05563 dsc05567 dsc05568 dsc05580 dsc05588 dsc05604 dsc05610 dsc05621 dsc05628 dsc05630 dsc05631 dsc05643 dsc05645 dsc05650 dsc05652 dsc05669 dsc05672 dsc05675 dsc05677 dsc05681 dsc05685 dsc05690 dsc05696 dsc05727 dsc05731 dsc05735 dsc05739 dsc05741 dsc05762 dsc05766 dsc05773

Jours 121 à 124 (04 au 07 décembre) – Santiago du Chili

Arrivée le 04 décembre à Santiago du Chili à 7h00, heure locale, après 11h de vol. Avec les 5h de décalage entre Los Angeles et Santiago, la nuit fut courte ! Nous prenons possession de notre logement, qui heureusement est disponible à notre arrivée et nous nous accordons une petite sieste ! Nous logeons dans un B&B au coeur du quartier de  Bellavista (quartier très sympa et animé) qui est un ancien atelier d’artiste reconverti. (un peu rustique mais plein de charme !)

L’après midi, balade dans Santiago pour découvrir la ville – Beau panorama depuis la colline Cerro Santa Lucia. Nous remangeons avec plaisir des plats de poissons !

Le lendemain, nous sommes à 10h à l’aéroport pour retrouver les parents de Nadège ! Retrouvailles pleines de bonheur et d’émotion !!! L’après midi, promenade dans Santiago : Parque Forestal, Mercado Central, Cathédrale, Plaza de Armas et différents quartiers de Santiago. Santiago est une ville très animée, plutôt sympa à découvrir.

Le 06 décembre, montée en funiculaire au Cerro San Cristobal avec au sommet la « Virgen de la immaculada Concepcion ». Très beau point de vue sur la ville. L’après midi, nous visiterons le « Museo de la Memoria y los Derechos Humanos », qui relate la période funeste de l’histoire chilienne entre 1973 et 1990 sous le régime du dictateur Augusto Pinochet.

Le Chili est le pays de Pablo Néruda, célèbre poète et homme politique (1904-1973) qui aurait pu être président du Chili mais qui a laissé sa place à Salvador Allende. (Dernier président avant le putsch militaire le 11 septembre 1973) Il a été ambassadeur du Chili en France au début des années 1970.

Le 07 décembre, nous nous envolons pour Calama, où nous louerons un van pour nous rendre à San Pedro de Atacama. Pour cela, nous parcourons une centaine de kilomètres  dans le désert. A notre arrivée dans notre hacienda, nous sommes accueillis par Jany….pourquoi n’avons nous pas appris l’espagnol ?!

dsc05473 dsc05474 dsc05475 dsc05480 dsc05481 dsc05483 dsc05487 dsc05493 dsc05494 dsc05495 dsc05496 dsc05499 dsc05505 dsc05514 dsc05515 dsc05519 dsc05523 dsc05526 dsc05528 dsc05530 dsc05539 dsc05541 dsc05544

 

 

Jours 116 à 120 ( 29 nov au 03 décembre) – Highway1 & Los Angeles

Arrivée à Monterey le 28 novembre en fin d’après midi – Nous profitons de cette halte dans la station balnéaire de Monterey pour nous balader en bord de mer, un petit air de Bretagne avec le ciel bleu, les palmiers  et des températures clémentes. Les phoques ne se sont d’ailleurs pas trompés de lieu de villégiature !

Les statues sont déjà parées pour Noël et Jeanne s’est mise dans la peau de Forrest Gump.

Le 29 novembre, nous empruntons la Highway 1, cèlèbre route panoramique pour nous diriger vers Los Angeles avec une nouvelle étape intermédiaire à San Luis Obispo (ce n’est pas la ville du « célèbre » chanteur français !). Les éléphants de mer ont remplacés les phoques, et ils sont toujours aussi nombreux !

Le 30 novembre, arrivée à Venice Beach, quartier de bord de mer faisant partie de la mégalopole de Los Angeles, qui à elle seule, regroupe tous les clichés de la côte californienne ! Nadège pense peut-être se reconvertir comme « Green Doctor », docteur spécialiste en marijuana !!….

Le 01 décembre, journée « technique » avec coiffeur pour tout le monde (sauf Jeanne).

Le vendredi 02 décembre, après un passage à Beverly Hills, arrêt à Hollywood pour emprunter la célèbre « Walk Fame ». Nous découvrirons ensuite les différents quartiers de Los Angeles dont Olvera Street, Little Tokyo, the Cultural Corridor …

Le lendemain, départ pour l’Hémisphère Sud au Chili … les Etats Unis, c’est déjà fini !…

dsc05334 dsc05345 dsc05349 dsc05352 dsc05358 dsc05367 dsc05375 dsc05380 dsc05381 dsc05382 dsc05389 dsc05392 dsc05396 dsc05399 dsc05421 dsc05423 dsc05426 dsc05427 dsc05434 dsc05435 dsc05436 dsc05446 dsc05448 dsc05451 dsc05458 dsc05459 dsc05460 dsc05463 dsc05464 dsc05466

 

Jours 112 à 115 (25 novembre au 28 novembre) – San Francisco

Arrivée à San Francisco le 24 novembre, jour de Thanksgiving. Contrairement au reste des Etats Unis, les routes en Californie sont en piteux état. Par contre, nous avons pu observer le long des routes des orangers et des vignes. Cela change des paysages désertiques que nous avons croisés !

Premier aperçu de la ville … tiens, tout est fermé ! Thanksgiving oblige ! Cette fête est très respectée dans tout le pays.

Le lendemain, c’est le Black Friday !!! Alors là, tous les magasins sont ouverts et il y a plein de monde ! Pour nous balader, nous utilisons le Cable Car dans cette ville tout en montées et descentes ! Nous sommes surpris par le nombre important de SDF (dans Market Street notamment où il y en a 5000) et les odeurs persistantes de Marijuana (légalisée depuis le 09 novembre en Californie). Nous profiterons d’un beau panorama depuis la tour Coit et de l’ambiance balnéaire du port !

Le 26 novembre, il pleut ! On en profite pour aller déjeuner à la crêperie bretonne « S’il vous plaît » tenu par un lorientais : Thibault LE CLOIREC ! (pour les non-initiés, nom de jeune fille de la maman d’Erwan) ! Dingue !!! On prendra le temps de discuter avec lui et une famille française d’expatriés. Sympa ! (mais les crêpes n’étaient pas aussi bonnes qu’en Bretagne… adaptation oblige aux goûts des américains). Sur la route, on s’arrêtera pour observer de l’Art Street dans la Balmy Alley.

Le 27 novembre, journée sportive sous le beau temps revenu ! Nous enfourchons nos vélos pour 30 kms autour de la baie de San Francsico avec passage obligé du célèbre pont : Le Golden Gate Bridge ! Nouvelle faune observée : les pélicans et les lions de mer ! Retour en ferry. Journée magnifique qui nous fera prendre conscience de la douceur de vivre dans cette région en opposition avec la première image que nous avions eue sur Market Street.

Avant de quitter San Francisco le 28 novembre pour Monterey, nous irons le matin visiter le célèbre Rocher où se trouve l’ancien pénitencier d’Alcatraz !

Cette visite fût très instructive sur les conditions de vie des détenus et on ne pourra s’empêcher de regarder le soir même « L’Evadé d’Alcatraz » avec Clint Eastwood. Trop bien !

 

dsc05189 dsc05192 dsc05194 dsc05202 dsc05208 dsc05209 dsc05212 dsc05219 dsc05229 dsc05234 dsc05235 dsc05243 dsc05252 dsc05254 dsc05255 dsc05268 dsc05277 dsc05279 dsc05292 dsc05296 dsc05298 dsc05307 dsc05309 dsc05311 dsc05313 dsc05321 dsc05325 dsc05329 dsc05205 dsc05231

 

 

Jours 109 à 111 (22 au 24 novembre) – Las Vegas, Death Valley & Sequoia Park

Arrivée à Las Vegas le 21 novembre en début d’après midi – Nous avons désormais 9 h de décalage avec la France !

Nous avons entamé notre balade sur le Strip (rue principale de Las Vegas) où se succèdent les casinos et les centres commerciaux. Nous avons notamment pu admirer la Tour Trump entièrement dorée (quelle classe ce futur président !…), la tour Eiffel (en version réduite) et la gare d’Orsay. Pour les Beaufretons, nous avons retrouvé la Statue de la Liberté et le pont de Brooklyn qui n’avaient vraiment pas la même allure … il n’y a rien de mieux que le vrai !

Nous n’avons pas été du tout séduits par cette ville et une  nuit a grandement suffi. La démesure américaine dans toute sa splendeur ! Il faut dire que le contraste avec le Grand Canyon était saisissant et peut-être que nous n’avons pas pu apprécié Las Vegas à sa juste valeur … mais quand même !

Le lendemain, départ pour Death Valley où nous randonnerons dans le Desolation Canyon. Très beaux panoramas depuis le sommet et randonnée sympa dans le canyon au milieu de nulle part. « L’oeuvre artistique » de l’oiseau est l’idée de Maxime ! Nous passerons la nuit à Ridgecrest dans notre 33ème logement, nuit qui débute à 17h00 !

Le 23 novembre, nous repartons sur la route (nous avons beaucoup roulé depuis Grand Canyon ! (5h par jour en moyenne)) et nous faisons une halte au Sequoia National Park pour admirer les sequoias géants dont le plus célèbre est le Sherman Tree ! Vraiment impressionnant ! Jeanne vous en parlera bientôt dans un article … Le soir nous irons manger dans un restaurant indien à Fresno pour fêter dignement les anniversaires de Jeanne et Erwan ! (On en marre des hamburgers et des frites !)

Le 24 novembre, jour de Thanksgiving, direction San Francisco !

dsc05047 dsc05053 dsc05059 dsc05062 dsc05063 dsc05065 dsc05073 dsc05075 dsc05076 dsc05080 dsc05045 dsc05089 dsc05094 dsc05100 dsc05103 dsc05113 dsc05116 dsc05120 dsc05125 dsc05126 dsc05129 dsc05131 dsc05134 dsc05141 dsc05150 dsc05151 dsc05154 dsc05155 dsc05157 dsc05166 dsc05170

 

Jours 99 à 101 ( 11 au 13 novembre) – Moab

Le 11 novembre, départ de Monument Valley en direction de Moab dans l’Utah. Nous traversons la « Valley of the Gods » puis nous arrêtons pour une randonnée au Natural  Bridges National Monument. (9 kms)

Nous avons pu admirer les ponts naturels en grès blanc « Sipapu » (2ème plus grand pont naturel du monde) et « Kachina ». Nous avons marché dans le white Canyon dans le lit de la Colorado River. Belle journée !

Ensuite, nous reprenons la route  pour Moab. Arrivée dans un bel appartement où nous retrouvons de l’espace. Très agréable ! Le soir, nous fêterons dignement les 16 ans de Simon en mangeant … des hamburgers bien sûr !

Le lendemain ,journée off. Nous sommes à notre 100ème jour ! Ouah !

Petite balade dans Moab pour prendre l’air. C’est vite fait parce qu’il n’y a pas grand chose à voir. Les villes dans cette région comprennent quelques magasins, restaurants,stations essence et habitations sur une route principale ; ce sont souvent les mêmes types de villes. Les villes ont peu d’intérêt; par contre, la nature autour est juste époustouflante !

Le 13 novembre, nous découvrons l’Arches National Park, un des plus beaux parcs des Etats Unis. Randonnée de 4h au Devil’s Garden et plusieurs petites haltes aux différents points de vue dans le parc. Nous avons pu admirer quelques arches sur les 2000 que compte le parc. Superbe !!!

dsc04358 dsc04360 dsc04361 dsc04365 dsc04372 dsc04382 dsc04392 dsc04405 dsc04421 dsc04438 dsc04442 dsc04449 dsc04450 dsc04457 dsc04464 dsc04478 dsc04487 dsc04495 dsc04497 dsc04500 dsc04505 dsc04512 dsc04525 dsc04527 dsc04529 dsc04532 dsc04533 dsc04538 dsc04540 dsc04544 dsc04548 dsc04554

Jours 88 à 90 (31 octobre au 02 novembre) – Denver

Arrivée à Denver le 31 octobre – Nous avons l’impression d’avoir changé de pays : montagnes avec sommets enneigés à l’horizon, grandes étendues désertiques, et un temps d’été (température de 25 °C) malgré les arbres qui ont perdu leurs feuilles. Bref, nous sommes au Colorado ! Installation dans notre maison et découverte en soirée de la ville by night … Ville tranquille et comme disent les enfants : « on dirait Cholet le samedi soir ! » tellement le contraste avec Chicago et New York est important. Denver reste une petite ville (600 000 habitants) .On mangera en terrasse en regardant les gens paradés en costumes pour Halloween. (Pas tout le monde tout de même …)

Le lendemain, découverte de Denver by day : Confluence Park, le Mall sur la 16th street, le State Capitol, le Civic Center. Nous avons le sentiment que la ville est « résidentielle » mais découvrons rapidement en nous baladant une pauvreté assez présente.

Le 02 novembre, découverte de la ville de Boulder le matin, déjeuner en terrasse sous le soleil, puis randonnée l’après midi au Chautauqua Park pour une durée de 3h00 jusqu’à l’Arche d’où le point de vue, comme nous a dit le personnel du Visitor Center, est « Amazing » ! Nous apprécions de nous retrouver en pleine nature dans de grands espaces.

dsc03768dsc03770 dsc03773 dsc03774 dsc03775 dsc03776 dsc03779 dsc03781 dsc03786 dsc03787 dsc03788 dsc03789 dsc03792 dsc03794 dsc03800 dsc03801 dsc03809 dsc03810 dsc03815 dsc03819

Jours 81 à 87 (24 au 30 octobre) – Chicago

Arrivée le 24 octobre à l’aéroport de Chicago et direction notre 21 ème logement depuis le début de notre périple !Appartement plein de charme mais certes encore un peu bruyant ! (je crois qu’il va falloir que l’on s’habitue au fait que ce ne soit pas aussi calme que Cholet …)

Nous découvrons  la passion des habitants de Chicago pour leur équipe de Baseball : Les CUBS ! Une vraie folie ! Un soir de match, nous avons cru ne pas pouvoir dormir à cause de la ferveur des locataires au dessus de nous  ! Même les statues du lion portent les casquettes à l’effigie de l’équipe !

Le lendemain, journée tranquille pour nous ressourcer après l’agitation bouillonnante de New York et nous remettre à jour sur le travail pour les enfants et les tâches administratives pour nous. En fin d’après midi, petite balade dans le quartier et le Humboldt Park. Nous verrons de nouveau nos amis les écureuils.

Le 26 octobre, journée pluvieuse, donc matinée tranquille puis l’après midi, visite du Shedd Aquarium à Chicago. Un peu déçus : le spectacle des dauphins pas terrible et l’aquarium en lui-même non plus. Cependant, ce sera pour nous la première fois que nous verrons des belugas. Le retour en voiture nous permettra de goûter aux difficultés de circulation à Chicago…En fait, nous avons testé tout au long de la semaine, cela roule vraiment très mal sur le périphérique !

Le 27 octobre, le soleil est revenu et nous partons visiter la ville de Chicago…en métro ! Tout d’abord, nous montons au 103ème étage de la Willis Tower qui nous permet d’avoir un panorama exceptionnel sur la ville. Nous avons pu marcher sur un plancher de verre à 400 mètres de haut ! Nous nous sommes ensuite baladés en ville le long de la Chicago River où de nombreux ponts mobiles se succèdent, pour arriver au lac Michigan au coucher du soleil. Nous reviendrons le 29 octobre à Chicago pour visiter le Millennium Park où trône notamment le « Cloud Gate » ! Jeanne en parle dans son article sur les monuments des Etats Unis ! Nous avons marché sur les premiers mètres de la route 66, route mythique qui débute à Chicago et va jusqu’à Los Angeles… Nous aurons l’occasion de l’emprunter de nouveau un peu plus tard …

Les 28 et 30 octobre, nous partons pour randonner : la première journée au Warren Dunes State Park sur les dunes, le long du lac  Michigan et à travers la forêt. Pour ce faire, nous avons traversé 3 états (Illinois, Indiana et le Michigan) et changé d’heure une fois ! Nous nous sommes entraînés à faire des ricochets … Jeanne et Nadège ont réussi pour la première fois !  La deuxième journée,  direction la Waterfall Glen Forest Preserve Loop, pour une randonnée en forêt qui se terminera en pleine nuit !

Le 31 octobre, départ le matin pour Denver dans le Colorado ! Nous avons cru rater notre avion : 20 kms en 1 heure compte tenu des bouchons, et une fois arrivés pour rendre la voiture de location, le coffre ne voulait plus s’ouvrir ! Merci à Robert (véridique !) qui a trouvé la solution pour que l’on puisse récupérer nos bagages ! On a quand même réussi à embarquer à l’heure mais petit coup de stress !

dsc03560 dsc03562 dsc03563 dsc03567 dsc03572 dsc03584 dsc03591 dsc03605 dsc03617 dsc03620 dsc03621 dsc03630 dsc03634 dsc03635 dsc03636 dsc03638 dsc03639 dsc03645 dsc03652 dsc03655 dsc03656 dsc03659 dsc03660 dsc03667 dsc03680 dsc03681 dsc03686 dsc03698 dsc03702 dsc03709 dsc03712 dsc03725 dsc03732 dsc03734

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dsc03763 dsc03764