L’Australie et nous en bref …

Avec un peu (mais moins que la NZ) de retard, nous dressons le bilan de nos 5 semaines en Australie.

Nombre de kilomètres parcourus en voiture :  2100 kms

Trajets : 3 vols (Sydney -> Cairns, Cairns – > Adelaide, Ayers Rock -> Sydney), Métro (Sydney), Ferry entyre Sydney et Manly, Train (Ghan) entre Adélaïde et Alice Springs,  4×4 pour le Centre Rouge

Ce que nous avons aimé :

  • La douceur de vivre en Australie
  • La qualité des maisons de location en passant par Air BNB, surtout Cairns
  • Les villes de Sydney et d’Adélaïde
  • Manly accessible en ferry depuis Sydney en traversant la baie de Sydney
  • La barrière de corail à faire absolument !
  • La forêt humide de Daintree et la chance d’avoir vu un Cassowarie en liberté.
  • Le festival « Fringe » à Adélaïde et son ambiance très sympa !
  • La parc national Cleland près d’Adélaïde qui permet d’observer entre autres Koalas et Kangourous
  • L’expérience du Ghan !
  • Les sites de Kings Canyon (randonnée) ainsi que d’Uluru et de Kata Tjuta

Ce que nous avons moins apprécié :

  • C’est un pays récent ; il manque donc un peu d’histoire et de monuments à visiter.
  • Le temps chaud-humide à Cairns et les températures extrêmes dans le Centre Rouge (il faut se lever tôt pour en profiter)
  • Le village de Kurunda (et ses supposés artisans locaux ??) près de Cairns
  • Les services de l’Agence « Australie à la Carte » basée à Nantes – Ils ont joué leur rôle pour réserver les logements et les excursions dans le Centre Rouge  mais n’ont eu aucun rôle de conseils. Dommage !
  • Le coût de la vie plus élevé qu’en France.

Quelques conseils :

  • Ne pas oublier l’anti moustique à Cairns (hein, Simon !)
  • Préférer les transports en commun à Sydney compte tenu du prix exorbitant des parkings
  • Penser à réserver longtemps à l’avance pour le Ghan
  • Nous avons apprécié d’avoir acheté en France des masques de plongée à notre vue pour les 3 myopes de la famille
  • Nous avions pris une agence pour les réservations dans le Centre Rouge (car très difficile de réserver en direct)
  • Tom Tom encore et toujours très utile !

Jours 231 à 234 (26 au 29 mars) – Uluru et Kata Tjuta (Centre Rouge)

Le 25 mars, en début d’après midi, arrivée au Ayers Rock Resort, unique ensemble hôtelier près du parc d’Uluru-Kata Tjuta. Celui-ci a été construit suite à l’accord signé en 1985 entre les aborigènes et l’Etat Australien, qui redonnait les terres à ces derniers sous condition d’un bail de 99 ans pour l’exploitation conjointe du parc. Il n’y a donc plus d’hôtels ou de campings dans le parc ; seul un village de 400 aborigènes vivant en communauté existe près du rocher d’Uluru. Ce village ne se visite qu’avec un permis.

En soirée, nous assistons au coucher de soleil sur les deux rochers : Uluru (monolithe) et Kata Tjuta (plusieurs rochers alignés).  Les couleurs sont splendides !

Le lendemain matin ,lever à 4h30 (ce n’est pas une sinécure, ce voyage !), après une nuit perturbée pour Erwan et Nadège, par une petite habitante (souris !) dans la chambre … Nous allons voir « Field of Lights », une oeuvre de Bruce Munro en plein air : 50 000 sphères colorées illuminées (par des fibres optiques) qui  représentent le coeur spirituel de l’Australie. Au lever du soleil, en toile de fond, nous pouvons admirer les deux célèbres rochers.Ce spectacle nous a enchantés ! Nous étions un petit groupe et le calme environnant nous a permis d’en profiter pleinement. Magnifique !

A 15h, après avoir changé de chambre (du fait de la petite souris … qui n’est pas la même que celle de la dent de Jeanne !), direction Uluru pour une excursion guidée. Un arrêt au Visitor Center  nous permettra de mieux appréhender la culture aborigène ainsi que l’histoire de ce peuple.

La culture aborigène  se transmet à travers les rituels, l’art, la culture et le langage. Tout est connecté: chaque pierre ou parcelle de terre appartient à tout un univers qui alimente la vie spirituelle, économique et culturelle du peuple. Le temps du rêve (Tjukurrpa en langue anangu (ou aborigène)), aussi appelé « le rêve », est le thème central de la culture des aborigènes d’Australie. Le « temps du rêve » explique les origines de leur monde, de l’Australie et de ses habitants. Les aborigènes respectent une loi non écrite très importante qui régit leur fonctionnement en communauté. Les hommes et les femmes ont chacun leurs tâches bien définies.

Nous avons effectué deux petites randonnées : Mala Walk et Mutitjulu Waterhole. Ce qui nous a surpris, c’est que cet énorme rocher au milieu du désert abrite la  vie : des arbres et plantes, des points d’eau (l’eau est sacrée pour les aborigènes et il tombe 30 cm d’eau par an)  et des animaux. Nous pourrons observer des peintures rupestres. Nous finirons l’excursion en admirant le coucher du soleil autour d’un verre. Moments magiques !!

Le 27 mars, départ à 5h 30 (eh oui encore matinal !), pour une excursion vers les rochers de Kata Tjuta. Après avoir profité du lever du soleil sur les deux rochers, nous marcherons dans la Walpa Gorge avant de savourer un petit déjeuner (bien mérité !).

A 11h, départ pour l’aéroport, direction Sydney. Un long périple nous attend pour rejoindre les Maldives !

Ces quelques jours dans le Centre Rouge nous ont ravis par la beauté des paysages mais aussi par la découverte d’une culture bien différente de la nôtre !

Jours 226 à 230 (21 au 25 mars) – De Alice Springs à Kings Canyon (Centre Rouge)

Le 21 mars, un peu assommés par la chaleur, nous découvrons Alice Springs. C’est relativement rapide parce qu’il n’y a pas grand chose à voir. Nous monterons en haut de la colline d’Anzac Hill qui nous offrira une vue d’ensemble de la ville et découvrirons l’art aborigène qui va passionner Jeanne. Le soir, nous dînerons avec Anne et Laurent, rencontrés précédemment dans le Ghan. Les garçons goûteront les spécialités locales : ribs de crocodile et steaks de kangourou.

Le lendemain, après avoir récupéré notre 4×4, nous partons vers l’ouest direction Glen Helen à 150 km. Nous ferons plusieurs haltes pour découvrir les paysages : Simpsons Gap, Standley Chasm, Ellery CreekBig Hole où nous pique-niquerons et nous baignerons,  Serpentine Gorge et Ormistone Gorge. Les paysages sont désertiques mais pas comme nous pouvions les attendre. Ce n’est pas un désert de sable mais de grandes étendues désertiques parsemées de grandes herbes et d’arbres, ponctuées de gorges où l’on retrouve des points d’eau. La couleur dominante est le rouge. Ce rouge est dû à l’oxydation du fer dans la roche.

Le soir, nous profiterons d’un logement simple au pied des gorges de Glen Helen et nous dînerons autour d’un barbecue réalisé par nos soins !

Le 23 mars, 250 kilomètres nous séparent de Kings Canyon. Nous les parcourrons en empruntant une piste de sable rouge. Nous ferons de nouveau différents arrêts : Red Bank Gorge, Tyler’s Pass Lookout et enfin Tnorala, joli cratère créé par une météorite et lieu de massacre entre aborigènes. Le midi, il fait tellement chaud (~ 42°C), que nous retrouvons notre « pique-nique car » adopté en Islande. (La climatisation a quand même du bon !) Arrivée à Kings Canyon dans l’après midi ce qui nous laisse le temps de profiter de la piscine.

Le lendemain, lever matinal pour un départ à 6h30,  nous partons pour la randonnée « Rim Walk » au coeur du Canyon. Les moustiquaires sont de rigueur, tant pis pour notre look, au grand dam de Simon ! Cela nous protège, non pas des moustiques, mais de centaines de mouches. Les couleurs du lever de soleil sur les roches rouges sont splendides. Nous marcherons 2h30 et nous avons bien fait de nous lever tôt car la chaleur est rapidement harassante ! Une très belle marche dans un décor de rêve !

Le reste de la journée, nous nous baignerons dans la piscine, endroit le plus adapté à la situation. Nous en profiterons aussi pour gérer l’intendance et les enfants pour travailler.

Le 25 mars, nous reprenons la route, direction le célèbre rocher d’Uluru ! En route nous croiserons nos fameux dromadaires avant d’observer le Mont Connor et le lac salé Amadeus !!!

Jours 224 à 225 (19 au 20 mars) – Expérience inoubliable dans Le Ghan !

Le 19 mars au matin, nous nous préparons donc à nous diriger vers la Railway Station d’Adélaïde pour embarquer dans le fameux train du Ghan. Le temps de rendre la voiture de location en plein centre et de marcher une trentaine de minutes sous le soleil (Erwan uniquement, qui a eu cette gentillesse bien connue de déposer le reste de sa famille à la gare !), nous montons à bord du wagon à 12h15 après avoir profité de l’ambiance sympathique de la gare (verre de bienvenue et guitariste). La moyenne d’âge tourne autour de 60 ans mais quelques familles et plus jeunes couples se distinguent parmi le 3ème âge !!!

Nous avons trois cabines : 2 doubles et 1 simple pour Simon. On a l’impression de se retrouver au siècle dernier dans une ambiance très british ! Service de grande qualité !

Un peu d’histoire pour comprendre le symbole du Ghan qui est un dromadaire :

  • Les premiers chameliers, la plupart afghans, sont arrivés dans le Sud de l’Australie en 1839 et ont commencé à explorer le centre du pays. Ils ont fortement participé au développement de l’économie de la région par le transport des marchandises, du courrier, et des matériaux de construction…
  • En 1877, la première voie ferrée à destination d’Alice Springs est construite.
  • Le développement du train fît que l’Australie décida que les dromadaires n’avaient plus d’utilité et ordonnèrent leur destruction. Certains propriétaires préférèrent les relâcher plutôt qu’ils soient abattus.  On estime qu’il y a aujourd’hui environ un million de dromadaires en Australie.
  • Le Ghan a été inauguré en 1929 et se développe petit à petit entre Alice Springs et Adélaïde. En 1980, les wagons couchettes apparaissent. De 2001 à 2004, la voie ferrée s’étend d’ Alice Springs à Darwin (au Nord) couvrant du Nord au Sud environ 3000 kilomètres.
  • Le train mesure plus d’un kilomètre de long, comprend 2 locomotives et 43 wagons.

A 13h30, nous prenons notre premier repas à bord dans le Queen Adelaïde Restaurant. Nous faisons alors la connaissance d’Anne et Laurent, deux français en vacances, qui partagent notre table. L’après midi passera très vite. On en profitera pour observer les paysages et le coucher de soleil. Il faut avouer que les paysages sont assez monotones mais on se laisse envoûter par l’ambiance du train…de plus,  les boissons sont à volonté !

Le dîner sera digne d’un bon restaurant et nous prolongerons la soirée dans un salon en papotant avec Anne et Laurent… Une belle rencontre ! Les enfants auront la surprise en allant se coucher de trouver sur leur oreiller un petit dromadaire ! Jeanne le baptisera « Dromadou ». La nuit fût courte et pas vraiment reposante … les soubresauts du train nous ont souvent réveillés !!!!

On nous réveillera d’ailleurs à 6h15 pour profiter du lever du soleil à Marla au milieu de nulle part ! Ambiance sympathique autour d’un feu de camp.

Après un brunch, nous arriverons à Alice Springs à 13h45. Nous avons parcouru 1500 kilomètres en 25h30 (encore 1h de décalage horaire). En descendant du train, la chaleur (39°C) est accablante !

Ce fût pour toute la famille une expérience inoubliable, hors du temps !!!! Notre seul regret est de ne pas avoir vu de kangourous en pleine nature…

Jours 219 à 224 (14 au 19 mars) – Adelaïde

Après une attente interminnnnnable à l’aéroport de Cairns avant de prendre notre vol, (pas trop quand même, juste un peu plus de 4h de retard), nous embarquons dans l’après midi pour Adelaïde. Arrivée vers 19h. Nous prenons la direction de notre logement et surprise à l’arrivée, pas de numéro « 16 » dans la rue ….. petite frayeur … il y avait en fait deux avenues du même nom dans la ville ! Nous arrivons donc à bon port vers 20h30 et découvrons  une jolie petite maison (dans la prairie !!) en centre ville.

Pendant cette semaine, nous profiterons de la plage de Glenelg, petite station balnéaire à 10 minutes d’Adélaïde ainsi que du centre ville d’Adélaïde : Chinatown, Central Market, balade le long de la rivière Torrens, shopping sur le Rundle Mall … Adélaïde est une ville agréable entourée d’espaces verts.

Deux moments forts de notre semaine :

  • Le 15 mars, nous avons visité le Cleland Conservation Park où nous avons approché Koalas et Kangourous ainsi que d’autres animaux d’Australie : Emeus, rongeurs, pélicans, perruches … Nous avons eu grand plaisir à caresser les kangourous, très doux, et  à observer les koalas qui ne sont pas très vigoureux. Un bon moment en famille ! Le midi nous avons pique niqué au Mont Lofty (727 m) et bénéficié d’une belle vue sur la ville.
  • Le 16 mars, nous avons assisté un spectacle d’hypnose. Ce spectacle s’intégrait dans « l’ Adelaide Fringe Festival » qui propose pendant un mois une multitude de spectacles sur 3 lieux dédiés en plein air. Le spectacle d’hypnose était aussi impressionnant que déroutant (voir les personnes hypnotisées obéir aux directives de l’hypnotiseur sans aucune emprise !). Toute la famille a bien ri ! Nous avons ensuite eu plaisir à déambuler dans les jardins du festival où règne une atmosphère particulièrement conviviale !

Le 19 mars au matin, impatients, nous partons pour embarquer dans le Ghan, train mythique trans continental, qui doit nous permettre de rejoindre Alice Springs, dans le centre de l’Australie. Mais cela est une autre aventure …

La Grande Barrière de Corail ! Un truc de Ouf !

Le 10 Mars, l’heure a sonné! Nous allons découvrir la grande barrière de corail… Nous embarquons à bord du Calypso (le choix de la compagnie a été un vrai casse-tête!) et avons la bonne surprise de constater que nous ne sommes pas plus d’une trentaine à bord. Nous faisons rapidement la connaissance de Raphaëlle (française expatriée à Sydney) et de Virginie, sa maman venue lui rendre visite.

Direction Opal Reef dont nous visiterons 3 sites différents au cours de la journée, cela bouge un peu mais rien de dramatique (même pour Nadège!)! Harnachés de nos masques (à la vue pour les 3 myopes de la famille), nos tubas, nos palmes et nos « magnifiques » combinaisons en lycra, nous découvrons successivement 3 sites magnifiques! Les mots nous manquent pour décrire ce que nous avons pu ressentir devant un tel spectacle : poissons de toutes tailles et de toutes couleurs, coraux de formes et couleurs diverses et clou du spectacle une magnifique tortue avec laquelle nous avons pu évoluer sous l’eau! Jeanne et Maxime ont même eu la chance de voir un petit requin.

Le même jour, nous lisions un article de journal disant que 20% des coraux étaient morts…Cela ne peut qu’éveiller nos consciences sur l’importance de prendre soin de notre planète et des trésors qu’elle possède. Nous sommes tellement chanceux d’avoir pu bénéficier d’un tel spectacle…On vous laisse découvrir un aperçu de ce que nous avons vu! Eh oui, nous voulions pouvoir immortaliser ce moment et avions donc investi dans une nouvelle go pro avec poignée flottante cette fois (nous aurions dû y penser avant…)!

Au retour, alors que nous arrivions à Port Douglas, nous voyons un crocodile tranquillement installé sur un banc de sable…Nous avons eu la preuve en image que les pancartes n’étaient pas là juste pour faire impression.

Une magnifique journée qui mérite un grand coup de coeur !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jours 210 à 218 (05 au 13 mars) – Cairns

Arrivée à Cairns après 3h de vol en fin de matinée. Nous entrons dans un hammam géant ! C’est chaud et humide … drôle de sensations ! Il va falloir s’habituer à ce climat tropical !!!

Nous nous arrêtons déjeuner à Cairns en bord de mer. Nous apercevons un pélican qui se prélasse sur la lagune et nous découvrons les premiers panneaux de mise en garde contre les méduses et les crocodiles qui se baladent en mer ! Nous n’y croyions pas trop mais l’avenir nous prouvera le contraire !! Ici pas question de se baigner hormis dans des zones protégées par des filets !

Nous découvrons ensuite notre maison à Palm Cove… trop génial !!! Pour la première fois depuis notre départ, chacun a sa chambre et il y a même une piscine ! La vue est exceptionnelle !!!! La jungle et toutes ses bestioles ne sont pas bien loin ; on se retrouvera nez à nez avec un serpent de belle taille sur notre terrasse et la nuit, de nombreux cris d’animaux nous interpellent ! Un oiseau aux grandes pattes viendra nous saluer !

Le 06 mars, nous irons visiter la station balnéaire de Port Douglas et nous nous baignerons sur la plage entre les filets.

Le lendemain, direction Cairns pour un peu de shopping. Nous pourrons observer un véritable ballet de chauves souris géantes. Jeanne vous en parlera dans un prochain article …

Le 08 mars, nous partons de bonne heure pour découvrir la forêt humide de Daintree. Nous longerons sur la route de nombreuses plantations de canne à sucre ; Cairns étant auparavant une région importante de production. Nous traversons la Daintree River en « ferry » puis nous découvrons la jungle à travers plusieurs randonnées. La végétation est dense et nous avons l’impression d’évoluer dans un milieu hostile (spray anti-moustique de rigueur – Ca marche, Simon ayant servi de déjeuner aux moustiques après avoir refusé d’en mettre !)… Nous irons jusqu’à Cape Tribulation, où la vue est somptueuse ! Après le pique nique sur la plage, nous avons navigué près de l’estuaire pour apercevoir deux crocodiles dans leur milieu naturel, la mangrove. Lors de notre dernière randonnée, nous aurons la chance de croiser un Cassowarie, sorte d’autruche en voie de disparition. (il en reste moins de 1000 en Australie) Nous étions ébahis devant ce grand animal aux belles couleurs ! Nous avons passé une belle journée  !

Le 9 mars, après une matinée tranquille,  nous voulons découvrir le village de Kuranda, connu pour son artisanat aborigène. Nous arrivons vers 16h et surprise, tout est fermé. En Australie, beaucoup de magasins ferment à 17h et ce même, à Sydney ! Le rythme de vie peut nous paraître surprenant ! Nous en rediscuterons avec une française expatriée qui nous confirmera que les Australiens ont un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle … à méditer ! Ce ne sera que partie remise, car nous y retournerons le 11 mars, mais plus tôt ! Il y a de tout, de l’artisanat aborigène très cher à des babioles, made in China, malheureusement les plus nombreuses ! Pas top ! Nous en profiterons pour nous balader le long de la rivière.

Le 10 mars, nous découvrirons la Grande Barrière de corail mais nous y reviendrons dans un prochain article, tellement c’était beau !

Le 12 mars, petite randonnée aux Gorges de Mossman avant notre départ le lendemain pour Adélaïde, au Sud de l’Australie.

Cette semaine nous a permis de nous poser tout en découvrant des éco-systèmes magnifiques et vraiment différents de chez nous. Les enfants ont eu le temps de bien travailler !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jours 203 à 209 (26 février au 04 mars) – Sydney (Suite)

Le 26 février, balade à pied le long de la côte entre Coogee Beach et Bondi Beach.

Le lendemain, nous prenons la direction des « Blue Mountains », célèbres notamment pour une couleur bleutée dûe à l’huile des eucalyptus qui s’évapore.(Pour notre part, nous avons aperçu une brume au dessus des arbres ; de là à dire qu’elle était bleutée ?…)

Première randonnée de 2h30 dans le Blackheath Grand Canyon qui fait partie du bush australien. On se croirait vraiment dans la jungle. Les bestioles sont au rendez vous, notamment le dragon des montagnes avec qui Simon et Maxime ont sympathisé. Après que Simon ait failli s’asseoir dessus, celui-ci est resté tout proche des deux compères pendant un bon moment. On verra aussi de splendides Cacatoès blancs à crêtes jaunes. Magnifique point de vue au Evan’s Lookout sur le canyon où nous pique-niquerons.

Sur la route du retour, nous profiterons de différents points de vue dont les Three Sisters, formation triple de rochers. Nous finirons la journée par une balade aux Wentworth Falls. Belle journée sous le soleil !

Les deux jours suivants, nous profiterons de Sydney by night et de Coogee. En fin d’après midi, commence un ballet de chauve souris géantes (1  mètre d’envergure !) qui viennent des plages du nord pour se diriger vers le pont de Pyrmont. Ce sont des « Renards Volants » ! Il y en a des centaines en plein coeur de Sydney. Impressionnant !

Le 2 mars, nous prenons le ferry pour découvrir la ville de Manly au nord est de Sydney. Nous traversons la baie de Sydney avant d’arriver à la station balnéaire où se déroule l’Open Australian de surf. Petite randonnée le long de la côte où nous verrons cette fois des Water Dragons, les homologues des dragons des montagnes, et des grosses araignées ! La vue est splendide, et à 20 minutes en bateau de Sydney, cela ressemble à un petit coin de paradis !

Nous ferons une halte à la plage. Jeanne se fera malheureusement piquer (décharge électrique) par une méduse, sans gravité. Le soir, nous fêterons les 14 ans de Maxime et nous aurons le droit à la première projection du film « Double Face », premier court métrage de Maxime et Jeanne sur lequel ils travaillaient depuis plusieurs semaines. Très cool !

Les deux derniers jours, il pleut, il vente, c’est la fête à la grenouille ! Entre deux averses, on s’échappera à Sydney pour aller admirer l’opéra de plus près et faire quelques courses. On se baladera aussi  le long de plage de Maroubra.

Nous décollons le 05 mars de bonne heure, direction Cairns et sa barrière de corail !

 

Jours 198 à 202 (21 au 25 février) – Sydney

Nous arrivons à l’aéroport de Sydney le 20 février à 18h30. Nous récupérons la voiture … premier contact avec une australienne de l’agence de location … tout sauf aimable ! Heureusement, par la suite, les australiens seront plus sympathiques ! Après 20 minutes de route, nous découvrons notre 62 ème logement : une jolie petite maison à South Coogee à 10 minutes à pied de la mer ! On ne s’était pas rendu compte à quel point un peu de confort nous avait manqué … Quel plaisir d’avoir de l’espace (2 chambres), une vraie salle de bain et surtout (pour Nadège) une maison propre ! Le chant des oiseaux (jolies « sortes » de perruches) nous accompagne toute la journée sur notre terrasse !

Nous allons en profiter pour nous poser, gérer la suite de notre périple et mettre à jour le blog. Les enfants vont eux reprendre le chemin de l’école … ou plutôt des devoirs.

Les 22 et 24 février, nous visiterons Sydney à pied. Nous découvrirons les différents quartiers de Sydney (Darling Harbour, the Rocks, Millers Point, Hay Market, Barangaroo) , une vue panoramique depuis la Sydney Tower Eye (309 mètres), le Town Hall, le Sydney Harbour Bridge que nous traverserons ainsi qu’une vue sur le fameux opéra de Sydney et la baie. Vu le prix des parkings (après une première expérience douloureuse (89$ pour 3 heures)), nous opterons pour le bus pour nos déplacements dans le centre de Sydney. Sydney est une ville fort agréable où nous avons l’impression qu’il fait bon vivre.

Les 21,22 et 23 février, nous profiterons des joies des plages de Coogee et de Bondi sous le soleil ! Les surfeurs sont de sortie !

Le 25 février, la pluie fait son apparition et ce sera donc une journée off !