Jour 333 à 338 (06 juillet au 11 juillet) – Kyoto, immersion dans la culture japonaise !

Après 1h30 de bus et 2h à bord du super train japonais « le Shinkansen » à plus de 300km/h, nous arrivons à Kyoto en milieu d’après midi. Nous rejoindrons notre appartement en bus où nous serons accueillis par nos hôtes. Bel appartement typiquement japonais (avec 2 chambres ! super luxe !) très bien placé dans le quartier de Gion.

Le 06 juillet, journée tranquille et balade dans le quartier des galeries commerçantes couvertes dont celle de Shinkyogoku. Sympathique !

Le lendemain, nous commençons notre découverte des Temples à Kyoto. Il y en a plus de 1000 ! Nous visiterons le Kiyomizudera Temple, érigé en 798. Il représente l’école du bouddhisme Hosso et se trouve dans le Sud Est de Kyoto sur les hauteurs. La ville de Kyoto est entourée de collines très boisées. Dommage que le bâtiment principal soit en rénovation ; malgré cela la vue était très belle et les pagodes oranges de toute beauté ! On sillonnera les quartiers traditionnels de Ninenzaka et Sannenzaka où se succèdent de nombreuses échoppes. Tout au long de notre séjour, la chaleur étouffante et humide nous obligera à ralentir le rythme ! On déjeunera au Breizh Café (même propriétaire que la crêperie de Tokyo) … toujours aussi bon !

Le 08 juillet, nous prenons le bus (très facile de se déplacer en bus à Kyoto) pour nous rendre au temple Kinkaju-ji. Ce temple bouddhique comprend le pavillon d’or, l’un des monuments les plus connus au Japon. Il s’agissait à l’origine en 1397 de la villa du shogun Yoshimistu (ceux qui ont joué à Soul Calibur sur la Dreamcast le connaissent bien !) que son fils a converti par la suite en temple.  Vraiment splendide !  Après 20 minutes de marche à pied, nous nous sommes rendus au temple Ryôan-ji, qui appartient à l’école zen Rinzai. Après la visite du jardin « humide », nous contemplerons dans une zen attitude le jardin sec, composé de 15 rochers qui représenteraient des écueils dans la mer. Où que nous soyons, nous ne pouvons en voir que 14 ! Erwan s’est évadé dans la contemplation des cercles concentriques, le reste de la famille est restée plus terre à terre …

Le lendemain, avec Jeanne habillée en kimono, nous nous dirigeons vers le temple Chion-in, à proximité de notre appartement. IL fut érigé en 1234 et il s’agit toujours du temple principal de la très dynamique école Jôdo et d’un haut lieu de pélerinage. Nous pourrons observer une cloche de 70 tonnes, la plus lourde du Japon ainsi qu’un cimetière japonais. Nous nous baladerons ensuite dans le parc Maruyama, où nous assisterons à un concert d’instruments traditionnels.

Le 10 juillet, nous visitons le jardin du Palais Imperial (pas transcendant) avant de nous rendre au Chateau Nijô-jô. Ce château construit en 1603 fût la première résidence officielle du premier shogun du clan Tokugawa et c’est aussi dans ce lieu que fût signé la fin du shogunat et la restauration du pouvoir de l’empereur en 1868. La visite fut très intéressante et la balade dans le jardin très agréable. Nous finirons la journée en visitant le Musée international du Manga … un peu décevant, cela ressemblait plus à une bibliothèque et nous n’avons pas appris grand chose !

Le lendemain, après 1h de bus pour nous rendre à l’ouest de Kyoto, nous arrivons dans le quartier d’Arashiyama où nous visitons le temple bouddhique Tenryu-ji. Pas fou, fou pour le temple mais je jardin est vraiment joli ! Nous irons ensuite découvrir la célèbre bambouseraie. Mystique et envoûtant ! Nous ferons un petit tour dans Arashiyama avant de rentrer en milieu d’après midi. Nous pouvons observer dans les rues de Kyoto les chars en construction en prévision de la fête de Gion Matsuri qui va se dérouler en fin de semaine…

Les fins d’après midi, les enfants  travaillent ardûment et les parents se reposent (ou presque!). C’est beau la vie !

La suite de notre périple à Kyoto dans un prochain article …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *