Jour 308 à 311 (11 au 14 juin) – De Xi An à Pingyao, Arrivée en Chine et premières découvertes !

Nous arrivons à Xi’An (prononcer « Cian ») le 10 juin à 23h15 après 5h de vol. Le passage de la douane se fera sans problèmes (nous avions bien travaillé avant !) et nous rejoindrons notre hôtel au coeur de la vieille ville.

Le 11 juin, nous faisons connaissance avec notre guide locale chinoise Claire (prénom français d’adoption) et visitons la petite pagode et son parc. Les pagodes sont des tours où sont entreposés les sutrats bouddhistes (livres philosophiques). Dans le parc, on découvre les tours de la Cloche et du Tambour. Elles servaient à indiquer l’heure lorsque la pendule n’était pas encore inventée. On les retrouvera dans toutes les villes. Jeanne pourra s’initier avec brio à la calligraphie chinoise pour son plus grand plaisir et nous assisterons à un petit spectacle d’ombres chinoises.

Il est ensuite l’heure de déjeuner dans un restaurant typique et de découvrir la nourriture chinoise et les baguettes. Après un petit cours sur l’utilisation de celles-ci, nous sommes agréablement surpris par le goût des aliments. C’est bon ! (ouf !) et cela n’a rien à voir avec les restaurants chinois français !

L’après midi, nous visiterons le fameux site de l’armée des soldats de terre cuite. Ce site est vraiment impressionnant de part sa taille et son âge. Le premier empereur qui unifia la Chine, Que Qin Shi Huang, en 200 avant JC avait préparé son tombeau pendant 40 ans. Cette armée était sensée le protéger dans l’au delà. Il a été découvert  par des paysans qui creusaient un puits en 1974. Tous les soldats (sauf un à genou, en vitrine) étaient abîmés et ont été restaurés (7 mois pour une équipe pour restaurer un soldat). La restauration se poursuit et il y en a au moins encore pour 100 ans…

Après une balade sur les remparts de Xi’An, nous regagnerons notre hôtel bien fatigués (et notre guide aussi).La nuit précédente avait été courte.

Le 12 juin, nous prenons la route pour les montagnes Hua Shan, montagnes sacrées pour les taoïstes. Après 2h de route, du bus puis une montée en téléphérique, nous atteignons le sommet ouest. Ces montagnes ont une forme en fleur de lotus avec 5 sommets (Nord, Sud, Ouest, Est, Centre). Nous sommes ébahis par la beauté du site ; les montagnes semblent coupées à la hache et sont très abruptes. Nous randonnerons du sommet Ouest au sommet Nord en passant par le Sud (2154 mètres). Notre guide, trop fatiguée, ne nous accompagnera pas dans cette balade …. Relation un peu compliquée avec celle-ci.

Le soir, nous découvririons Xi’An by night. Les illuminations des bâtiments sont somptueuses ! Nous sommes surpris par cette ville, qui ressemble aux grandes villes occidentales. Tout est fait en grand : les routes, les escaliers, les immeubles … La périphérie des villes est envahie de barres d’immeubles stéréotypées, ce qui n’est pas très joli mais les Chinois sont nombreux … Nous déambulerons dans le quartier musulman : dépaysement et ambiance assurés ! Nous mangerons à Pizza Hut, qui va devenir  notre refuge quand nous en aurons un peu marre de la nourriture chinoise !

Le lendemain, nous prenons le TGV, direction Pingyao. On fera la connaissance d’un étudiant chinois, qui était très curieux à propos de la France et de sa politique. Contrairement à l’image que nous avions pu avoir des Chinois lorsqu’ils visitent en groupe les pays étrangers (ils poussent, sont « speed », et plutôt mal élevés), ceux-ci sont extrêmement gentils et toujours prêts à nous aider. Nous sommes un peu (beaucoup) les bêtes curieuses mais toujours avec un grand sourire en nous regardant. Hormis avec les jeunes étudiants qui parlent très bien anglais, la barrière de la langue est omniprésente mais on se débrouille pour se faire comprendre ! On ressent parfois un manque d’éducation plus lié à leurs traditions et leur histoire (ne soyez pas surpris des bruits étranges venant de leurs gorges, des crachats et des portes ouvertes dans les toilettes usitées …).

On découvre notre Guesthouse dans la ville fortifiée de Pingyao, une des seules villes à avoir été conservée pendant la révolution culturelle des planificateurs communistes. On se croirait dans la Chine impériale, au Moyen âge pour nous. Nadège et Erwan dormiront sur un lit fait de briques (avec un matelas tout de même) et les enfants dormiront dans un lit à baldaquin. Les oreillers sont fait de graines de sarrasin ; c’est un peu dur ! Nous nous baladerons sur les remparts et découvrirons le lendemain les différents sites de la ville. Ville typique et très sympa à visiter !

Nous avons même rencontré notre ancien président, Valéry Giscard d’Estain. Malheureusement, il était très occupé et nous ne l’avons vu qu’en photo !

Nous avons eu une petite explication sur la façon de visiter des Chinois à l’étranger. Les voyages coûtent extrêmement chers et le fait de voyager en groupe fait baisser la note. Les formalités administratives sont aussi facilitées. Il est encore difficile de visiter en individuel. Avant de partir, ils laissent en Chine une caution bancaire (d’un montant important) qui leur est restituée en rentrant. Ils visitent en général 8 pays d’Europe en 10 jours et il est important pour eux de dépenser en shopping ; une commission étant reversée aux organisateurs, ce qui permet encore de diminuer le prix du voyage. De même, ils  mangent dans les restaurants chinois pour limiter les coûts et que ce soit rapide ! Le plus important pour eux est de prendre une photo du site pour dire qu’ils l’ont visité.

One Reply to “Jour 308 à 311 (11 au 14 juin) – De Xi An à Pingyao, Arrivée en Chine et premières découvertes !”

  1. les Beaufretous!!!

    Quel depaysement!
    Vous devez en avoir plein les yeux!!
    Je crois que ça me plairait bien la Chine (Sauf peut être (voire surement) ces espèces de squelettes de gros poulet qui sont pendus sur,la photo….)
    Profitez un max!!!!!!!!!!!!!!
    pour nous c’est piscine à volonté car la chaleur est accablante!!
    BIZZ

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *