07&08 Août – Arrivée à Valtournenche et Balade au Lago Blu

Les vacances sont enfin là et nous repartons de bon matin (vers 5h) le dimanche 07 août, direction l’Italie. La route se fera plutôt très bien. nous faisons une halte à Chamonix pour manger … italien bien sûr à la « Casa Valério », une des 70 meilleures pizzerias du monde !

Nous reprenons la route par le tunnel du Mont Blanc (45 minutes d’attente) et nous arrivons vers 17h à notre appartement à Valtournenche. Un peu de culture (dans ce monde de brutes) :

Le domaine de Breuil-Cervinia – Valtournenche est situé au pied du Cervin dans la Vallée d’Aoste. Le territoire inclut la commune de Valtournenche située à 1524 mètres d’altitude, le Plateau Rosa, à 3408 mètres et le Petit Cervin qui effleure les 4000 mètres d’altitude. Grâce à la jonction avec les pistes Suisses de Zermatt, cette grande station est parmi les plus étendue des Alpes. Elle se développe à travers trois vallées et entre deux nations, l’Italie et la Suisse, avec plus de 360 kilomètres de pistes, alternant des parcours de difficulté variable. Le domaine skiable de Breuil-Cervinia est relié aux pistes de Valtournenche, au niveau du col supérieur des Cimes blanches (2982 m).

Cette zone est appelée en patois valdôtain « Lo Breuill ». Ce mot, indiquant une terrasse alpine marécageuse, est répandu dans la toponymie valdôtaine sous différentes formes francisées, comme BreilBruil et Breuil.

(Repris sur le site « Randos-passion.com« )

Nous sommes accueillis par nos deux propriétaires hollandais qui nous font faire le tour du propriétaire.

La vue sur la chaîne de montagnes du Cervin est extraordinaire.

Après une bonne nuit réparatrice, et une matinée tranquille, nous décidons d’entamer une petite balade de 2h30 vers le Lago Blu.

Nous nous garons au dessus des Perrères et nous débutons la balade vers le Lac.

Nous commençons notre randonnée par un chemin le long de la rivière « Torrente » d’un côté et la chaîne de montagnes « Les Grandes Murailles » de l’autre. Nous aurons le mont Cervin en ligne de mire, le sommet pris dans les nuages.

Le Cervin, c’est avant tout une montagne parfaite. Avec sa forme pyramidale très prononcée (et qui a inspiré la forme des barres de chocolat Toblerone), il se dresse un peu isolé de la chaine montagneuse à laquelle il appartient. Entouré d’un vaste domaine skiable – l’un des plus vastes d’Europe – il domine de toute sa majesté les villes de Breuil-Cervina en Italie et de Zermatt en Suisse.

On passera aussi à côté d’un golf plutôt verdoyant, mais pas de polémique car cela ne nous regarde pas…

Après une demi-heure de marche, nous arrivons au Lago Blu, petit étang aux couleurs bleutées, dans lequel se reflète le Mont Cervin.

Nous reprenons notre route en passant par la « Promindo superiore », rejoignons Perrères et continuons jusqu’au Gouffre de Busserailles. Sur la route, Jeanne s’entraînera sur un bloc d’escalade mais sans chaussons, ce n’est pas évident…

Après cette petite balade, place à la randonnée le lendemain, activité que nous aimons tant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.