La voie ferrée de la mort!

La ligne Siam-Birmanie, aussi appelée voie ferrée de la mort est une ligne de chemin de fer de 415 km entre Bangkok et Rangoun, qui se situe à la frontière de la Birmanie. Elle fut construite pendant la seconde guerre mondiale par l’Empire Japonais dans le but de soutenir les troupes japonaises dans la conquête de l’Inde, qui faisait partie de l’Empire britannique. Cette ligne de chemin de fer traverse le célèbre « pont de la rivière Kwaï ».

Le pont de la rivière Kwaï traverse la rivière Kwaï Yai juste à coté du point où les rivières  Kwaï Yai et Kwaï Noi se rejoignent, formant ensemble le Mae Klong.

Environ 180 000 civils autochtones et 60 000 prisonniers de guerre furent obligés de travailler à la construction de cette voie ferrée. A cause des conditions de travail très difficiles, des maladies tropicales et des bombardements anglais et américains, environ 90 000 civils et 16 000 prisonniers moururent durant les travaux. C’est pour cette raison que cette ligne est appelée voie ferrée de la mort. La construction dura environ un an et demi.

La voie ferrée longe le cours de Mae Klong, jusqu’au point d’intersection de la Kwaï Yai et de la Kwaï Noi. Elle traverse alors le pont de la rivière Kwaï puis remonte la Kwaï Noi, franchit la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande puis elle rejoint une autre voie ferrée.

Durant mon voyage en Thaïlande, j’ai pu observer et traverser le pont de rivière Kwaï. J’ai visité un musée qui expliquait les conditions de construction de cette voie ferrée. Je suis aussi allée au cimetière où sont enterrées plusieurs milliers de victimes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *