L’Inde et nous en bref …

Avec un peu de recul, nous dressons le bilan de nos 30 jours en Inde. Nous avions besoin d’un peu de temps pour nous remettre de notre trip et de nos émotions.

Nombre de kilomètres parcourus en voiture :  2800 kms – Nous n’avons pas conduit (et heureusement !) – Cinq chauffeurs se sont succédés pour nous accompagner. Il vaut mieux compter en temps qu’en kilomètres ; nous avons en effet passé 70 h environ sur la route soit une moyenne de 40km/h. Les routes ne sont pas toujours en bon état et les conditions de circulation sont, comment dire, pittoresques !!

Trajets : 1 vol (Cochin -> Delhi), 2 trajets en train (Haridswar -> Amirstar, Shimla -> Kalka -> Delhi), Safari en 4×4

Ce que nous avons aimé :

  • Le dépaysement total dans ce pays de « cassos » ! C’est un pays tout en contrastes avec un mélange de modernité et de traditions ancestrales. On a parfois eu l’impression d’être au Moyen Age !
  • La gentillesse des indiens et la facilité de communiquer avec eux
  • L’effervescence des sens (odeurs, couleurs, bruits…)
  • La différence majeure de cultures (qui nous a fait nous remettre en question) et toute sa richesse avec le poids des religions. (sikhisme, hindouisme, christianisme) – Nous avons découvert deux religions (sikhisme et hindouisme) et leurs rites si particuliers.
  • La beauté des monuments : Temple  Sikh de Delhi, le Palais des Vents, le Fort Amber, le Taj Mahal, le temple d’Or d’Amristar…
  • La quiétude de certains lieux après le brouhaha général : les backwaters du Kerala, l’hôtel Bissau Palace de Jaipur, le safari à Corbett avec la chance de voir des éléphants sauvages, Rishikesh le long du Gange, la ville de Shimla.
  • La beauté des paysages dans les plantations de thé de Munnar – Cela vaut vraiment le coup d’y randonner !
  • La ville de Delhi en sachant s’éloigner des sites trop touristiques (Tombeau de Humayan, site de Qutb Minar…)

Ce que nous avons moins apprécié :

  • La misère peut parfois être choquante (Jaipur, Agra, Haridwar)
  • L’hôtel à Haridwar et la ville en général
  • Leur « gestion » des déchets inexistante – Nous avons noté cependant que c’était mieux à Delhi, Amristar, et dans le Nord de l’Inde.
  • La nourriture uniquement végétarienne le long du Gange. Trop, c’est trop !
  • L’insistance des vendeurs sur les lieux très touristiques (Ville de Fatehpur Sikri, certains sites de Delhi)
  • La qualité des routes (mal entretenues, étroites, pleines de trous …)

Quelques conseils :

  • Nous avions fait le choix de partir avec une agence locale (Inde en Liberté basée à Delhi – très professionnelle et à recommander) et c’est sans regret ! Les contrastes étant tellement importants, il est indispensable que la logistique soit prévue.
  • Ne surtout pas vouloir conduire en Inde.
  • Se laisser embarquer dans cette effervescence et essayer de laisser de côté nos standards européens !
  • Rester vigilant sur la nourriture … Nous avons cependant tous été un peu « dérangés »!
  • Avoir un « kit » toilettes, très utile!
  • Accepter le fait de donner des pourboires dans les hôtels, aux chauffeurs, dans les restaurants …. Cela fait partie de leur façon de faire (et on a compris que cela leur permettait de « mieux » vivre car les salaires de base sont bas) et le montant à donner n’est pas forcément important pour nous !
  • Accepter en tant que femme de se couvrir (pantalon, pantacourt) à moins d’avoir envie d’être « reluquée » toute la journée.
  • Accepter d’être touché et pris en photo. Cela leur fait réellement plaisir ! Certains indiens nous ont expliqué que pour eux, « être blanc symbolisait le paradis ». C’est cela, oui !…
  • Accepter que parfois, les indiens n’en fassent qu’à leur tête ! Ils vont dire « oui » pour nous faire plaisir, mais le résultat sera peut être différent ?! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *