L’histoire de la Malaisie, une histoire passionnante, mais peu connue!

Dès le IIè siècle, la Malaya (Malaisie péninsulaire) était connue jusqu’en Europe.

Du VIIè au XIIIè siècle, la région tomba sous la domination de l’empire bouddhiste de Srivijava qui devint fabuleusement riche grâce au commerce avec l’Inde et la Chine. Cet empire disparut au XIVè siècle.

En 1402, le prince hindou Parameswara fonde le grand port marchand et sultanat de Melaka. En 1446, les thaïlandais attaquent Melaka, ces attaques poussent les souverains de Melaka à développer des relations plus étroites avec la Chine.

En 1511, les Portugais débarquent à Melaka et en prennent le contrôle. Le sultan et sa cour s’enfuient et construisent deux nouveaux sultanats dans la Péninsule: un à Perak, au Nord et un à Johor, au Sud. En 1641, après un siège de plusieurs mois, les Hollandais avec l’aide du sultanat de Johor reprennent Melaka aux Portugais. Melaka commence alors à décliner en perdant son titre de port de commerce majeur.

En 1786, Francis Light, un anglais, négocie avec le sultan du Kedah afin que l’île peu peuplée de Penang lui appartienne. Le sultan de Kedah échoue à reprendre Penang aux Britanniques. Il est alors obligé de céder l’île à la compagnie Britanniques des Indes orientales.

En 1819, en soutenant le fils aîné dans une querelle de succession au Johor, un anglais obtient le droit d’avoir une partie de Singapour. En 1823, le sultan de Johor cède totalement Singapour au Britanniques. Un peu plus tard, les Hollandais et les Britanniques divisent la Malaisie en deux, ce qui deviendra l’Indonésie et la Malaisie.

En 1874, les Britanniques commencent à prendre le contrôle de la péninsule Malaisienne après le traité de Pankor, signé avec le sultan du Perak. En 1888, ayant perdu la majeure parti de son territoire, le sultan de Bruneï signe un traité signifiant que son pays fait maintenant partie de l’Empire Britannique. En 1896, plusieurs Etats malaisiens deviennent des Etats fédérés, leurs sultans abandonnent le pouvoir politique aux Britanniques mais ils contrôlent encore les traditions et la religion malaisiennes.

En 1909, les Britanniques concluent un accord avec la Thaïlande pour obtenir le contrôle de 4 Etats de Malaisie. Le Johor rejoint les Etats non-fédérés de Malaisie en 1914.

En 1941, les Japonais débarquent sur la côte nord-est de la Malaisie. En un mois, ils ont pris Kuala Lumpur et un mois plus tard ils sont aux portes de Singapour. Les Britanniques subissent une défaite humiliante en février 1942 quand les Japonais arrivent à Singapour et prennent la ville. Les Japonnais la rebaptisent Syonan (Lumière du Sud).

En 1945, les Japonais perdent contre plusieurs pays rassemblés durant la seconde guerre mondiale et la Malaisie est repris par les Britanniques.

En 1946, la United Malays National Organisation (UMNO) est fondée le 1er mars, signalant le début du désir d’indépendance politique par rapport à la Grande Bretagne. Le Malayan Communist Party (MCP: parti communiste malaisien) se réfugie dans la jungle et entame une guérilla contre les Britanniques, elle dura 12 ans. En 1951, le haut commissaire britannique de la Malaisie est assassiné par quelques membres du MCP. Le parti Perikatan (parti de l’Alliance) qui regroupe l’UNMO, la Malayan Chinese Association (MCA) et le Malayan Indian Congress (MIC) remporte les premières élections nationales de Malaisie.

Le 31 août 1957, la Merdeka (indépendance) est proclamée en Malaisie. En 1963, les territoires britanniques de Bornéo sont réunis à Singapour et à la Malaya pour former la Malaisie, une initiative qui débouche sur des confrontations avec l’Indonésie et les Philippines. En août 1965, après le refus de Singapour d’étendre les privilèges constitutionnels sur les malaisiens de l’île, des émeutes éclatent et Singapour est exclue de la Malaisie.

En 1969, des émeutes raciales éclatent à Kuala Lumpur le 13 mars et font 198 morts. En 1981, le premier ministre de Malaisie introduit des mesures pour favoriser les relations commerciales avec le Japon, la Corée du Sud et Taïwan. En 1991, la Malaisie adopte la loi islamique.

J’ai découvert une partie de cette histoire dans le musée national de Kuala Lumpur.

 

One Reply to “L’histoire de la Malaisie, une histoire passionnante, mais peu connue!”

  1. annick et philippe

    Beau cours d’histoire, par ELLOCCO49 , je ne sais pas qui c’est.
    mais c’est très sympa. d’apprendre qui est qui et pourquoi et comment et parce que !!!!!

    Reply

Répondre à annick et philippe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *