Le Japon et nous en bref …

L’heure est maintenant au bilan de nos 3 semaines au Japon.

Nombre de kilomètres parcourus en voiture :  0 kms – Le permis international au Japon n’est pas suffisant (d’après ce que l’on a lu) et il faut une traduction certifiée du permis. Nous n’avons pas conduit mais les transports en commun au Japon sont très efficaces.

Trajets : 3 trajets en train (Tokyo -> Kawagushi (un de plus pour Erwan), Kawagushi ->Kyoto, Kyoto -> Aéroport du Kansai à Osaka). Nous n’avions pas pris de « Japan Pass » pour le train car nous ne voyagions pas suffisamment pour que ce soit rentable.

Ce que nous avons aimé :

  • Les différents quartiers de Tokyo où les ambiances sont vraiment différentes.
  • La culture japonaise tellement différente de la nôtre. Tout est dans le respect, la retenue, la présentation. Cela contraste avec l’extravagance de certains japonais dans le quartier d’Akihabara. La tradition est encore assez présente avec de nombreuses personnes en kimono.
  • La sonorité de la langue japonaise
  • Les nombreux magasins de mode avec des références uniques que Simon et Maxime ont adorés.
  • L’offre gastronomique japonaise (très diversifiée) dont les sushis. Nous avons été moins fans de certains plats comme le Ramen.
  • La qualité des trains
  • L’ascension du Mont Fuji
  • La beauté et l’ambiance de certains temples et shrines. Selon nous, ceux à ne pas rater : Meiji Jingu Shrine et Temple Senso-ji à Tokyo,  le Temple Kinkaku-ji et le Fushimi Inari Taisha Temple (monter jusqu’au sommet) à Kyoto
  • La bambouseraie d’Arashiyama
  • Le château Nijo-jo
  • La ville de Nara et son parc
  • Le chemin des philosophes
  • La propreté des villes
  • Les balades dans les jardins.

Ce que nous avons moins apprécié :

  • Les dortoirs du refuge du Mont Fuji
  • Les horaires des parcs de Tokyo (ferment certains jours, et à 16h)
  • Le musée international du Manga (ressemble plus à une librairie)
  • La chaleur humide

Quelques conseils :

  • Il est facile de voyager au Japon. Cependant, les japonais parlent peu anglais mais on arrive tout de même à se faire comprendre. Il est intéressant de prendre un guide sur des temps donnés pour bien comprendre la culture et les traditions japonaises.
  • L’ascension du Mont Fuji ne s’effectue qu’en juillet et août. Il faut réserver le refuge longtemps à l’avance.  Nous n’avons pas réussi à le faire nous même et sommes alors passés par une agence locale japonaise « Discover Japan Tours », très réactive. Cependant, pas d’obligation de prendre un guide pour la montée qui est raide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *